Creative Commons LicenseThis work is licensed under a Creative Commons Attribution 2.5 License.

Liste des textes publiés La première version ici publiée de ce texte, recelant tout son fond, date de mars 2006.

Si vous avez cessé de contribuer à Wikipedia, définitivement ou non, n'omettez pas d'y exprimer les raisons de votre départ.

Modifier pour cela votre 'page utilisateur' afin d'y inclure, en haut :

Exemple de modification de 'page utilisateur':

{{wikibreak
| Name      = Natmaka
| type      = indéterminé
| message   = Je contribuerai après levée de la mainmise de certains [[administrateur]]s sur le projet Wikipédia, grâce à laquelle ils décident indûment du contenu encyclopédique, comme [http://www.makarevitch.org/rant/wikipedia.html par ailleurs exposé].
}}

[[Catégorie: Wikipédien en wikibreak car mécontent|Natmaka]]

Introduction

Avertissement

Ce document expose des problèmes et incohérences de Wikipedia dans le but de l'améliorer, non de dénigrer. Nous y montrons le caractère abusif de certaines actions menées par certains contributeurs.

Résumé

Certains contributeurs, parfois des administrateurs du projet, chassent de l'encyclopédie des exposés desservant leurs opinions, au mépris du règlement de Wikipedia.

Ces désinformateurs ont:

* un mobile
tromper le public en réduisant la diffusion d'informations qui desservent leurs opinions et en distillant de la désinformation.
* des moyens
Wikipedia, dont les nombreux articles de qualité attirent des visiteurs et dont des failles laissent toute latitude aux désinformateurs organisés : censure d'information, cabales contre leurs critiques...
* des occasions
ménagées par de nombreux contributeurs, par apathie, négligence (de ce qui ne les concerne pas immédiatement et directement) ou naïveté.

Afin d'enrayer leurs actions Wikipedia gagnerait à:

établir un mode de décision clair et adéquat
donc éclairer les modalités de décision, interdire à quiconque de se substituer d'autorité à la communauté et n'accorder qu'une voix par contributeur (personne physique)
combattre la profusion comme l'imprécision des règles, dont seuls les magouilleurs bénéficient
appliquer la démarche encyclopédique, consistant à éclairer, à son propre mode de fonctionnement
accorder à tous, y compris fort modestes, droit de constater
laisser, comme stipulé dans le règlement de Wikipedia, tout contributeur faire état d'un constat, même s'il contredit une assertion d'organisme officiel
accorder à tout ce qui existe droit d'être décrit
interdire de supprimer un article sous prétexte de «faible notoriété»
accorder à tous droit de débuter sans mobiliser beaucoup de contributeurs rôdés,
automatiser, autant que faire se peut, l'aide aux débutants

Sur le front

Un arbitrage en cours relève des dérives ici exposées, et nous y témoignons.

Conférence

Certains des éléments exposés ici firent l'objet d'une conférence dispensée durant les RMLL 2006. Une vidéo montre la première conférence (dispensée par M. Amo et présentant Wikipedia) puis la nôtre.

Téléchargement:

Remerciements

Ces remerciements n'associent en rien les cités avec l'une quelconque des idées exprimées.

M.-A. D. (nombreuses et utiles critiques), Solveig (critiques, commentaires, relais sur WP fr), Nojhan (critiques, commentaires), Enr-v (devenu "Calmos") (soutient durant une tentative de censure), Céréales Killer (révocation de l'arbitraire mise à pied ci-après détaillée), Sbi (commentaires et corrections), Bradipus (informations), Marc Mongenet (commentaire), David, Muriel et Solensean (commentaires, assistance durant la conférence), Michael Opdenacker (vidéo de conférence), Meets (corrections), L. Bloch (parallèles et commentaires), Markov (pour son équité), Alvaro (pour son courage, sa diplomatie et son honnêteté) et Ajor (utiles suggestions).

Raison de la publication de cet exposé

Après avoir longuement tenté de raisonner, pour ne recevoir en retour que provocation, mépris, jugement a priori, campagne de dénigrement et blocage reconnu abusif, il nous fallait bien ployer sous le joug de chefaillons, ne plus contribuer qu'aux articles non polémiques ou renoncer à participer (comme tant d'autres). Nous portons tout cela sur la place publique, en négligeant l'ire de nombreux tenants de Wikipedia qui ne tolèrent pas la critique. OUI, le projet Wikipedia nous semble magnifique et prometteur, mais sa réalité (son "implantation") du moment reste perfectible car menace la qualité des articles. Le nier retarde les nécessaires réformes.

Voici des incohérences et errements constatés.

Organisation de Wikipedia

Résumé

Caractère démocratique

Afin d'imposer des décisions disputées certains affirment que Wikipedia n'est pas une démocratie, ce qui s'applique: Toutefois l'organisation du projet Wikipédia est bien par essence démocratique puisqu'elle repose sur le consensus conduisant si nécessaire à un scrutin après lequel la majorité est évaluée. Les principes fondateurs précisent que WP n'est pas une expérience démocratique, donc que la mise au point et application de cette approche est un moyen plutôt qu'une fin.

La définition de Wikipedia énonçait cela ainsi:


Wikipédia n'est pas une démocratie dans la mesure où le contenu d'un article ne peut pas être représentatif de l'opinion de la majorité des contributeurs. Dans le domaine de la connaissance, une minorité ou une personne seule doivent avoir gain de cause contre l'opinion majoritaire si leurs arguments et leurs raisonnements montrent qu'elles défendent la meilleure approche de la vérité. ((...))

Il n'y a jamais de vote sur le texte d'un article, car la retranscription des connaissances ne peut pas être issue d'un processus démocratique.

En revanche, Wikipédia fait abondamment appel à des procédures de vote pour prendre des décisions (lire les prises de décisions en cours ou passées).

Ces décisions concernent notamment :


Par conséquent, en théorie, le 'pourquoi' et le 'comment' de Wikipedia, pour ce qui n'est pas spécifié par les principes fondateurs, évolue et doit tout à sa communauté, décidant démocratiquement.

Même des tenants de la stance Wikipedia n'est pas une démocratie abusivement généralisée s'emploient à déterminer qui dirige.

Sitôt dans le présent soulignée cette question fut reprise, certains ne saisissant pas qu'il s'agit du mode de mise au point de l'organisation du projet (conventions démocratiquement adoptées) et non de celui du contenu encyclopédique (non démocratique, car jusqu'à plus ample informé aucun participant ne souhaite établir de démocratie d'opinion), pour commencer au le bistro. L'amalgame ne trompe pas tout le monde et les réponses de certains de ceux qui affirment que WP n'est pas démocratiquement organisé expriment semble-t-il un constat plutôt qu'un souhait, et que les plus hostiles à la démocratie sont les détenteurs du pouvoir.

Mi-2007 cette description du mode de fonctionnement a été supprimée et ce document n'énonce plus, depuis, comment sa communauté pilote ce projet (hors de l'imprécis «Les règles et conventions d'écriture sont définies indépendamment dans chaque langue par les internautes»)... si elle le peut...

Depuis fin 2007 et le massacre électoral (cabalistique?!) d'Hesoneofus (le mode de gouvernement de wikipedia ((...)) favorise l'apparition de groupes homogènes au détriment d'une représentativité de la communauté) le front semble calme, mais accrochages et défections ne manquent pas.

Imprécision de la notion de «vérité» et de son importance

Discrets aménagements

Selon certains Wikipedia ne devrait rien à la 'vérité' et tout propos bien sourcé (c'est-à-dire émanant de l'establishment...) y serait pertinent. Ils présentent cela comme une évidence acceptée par tous ceux qui, selon eux, «ont compris ce qu'est Wikipedia»...

Or la règle fondamentale citée ci-devant en appelait à une meilleure approche de la vérité. Cela sera supprimé mi-2007 mais la mention «Cette démarche risque de viser à atteindre le consensus social plutôt que la vérité» échappait alors encore, dans cette règle, aux manipulations. L'expression de ce souci de la vérité a été supprimée en février 2008 par Barraki, qui commenta cette destruction d'un «dites, ça sert à quoi les articles détaillés?» laissant entendre que ce qu'il supprimait ainsi était ou serait ventilé, ce qui revient à considérer la vérité comme ancillaire dans Wikipédia donc est discutable.

Pis, il ne reproduisit ainsi qu'une faible partie de l'exposé, le reste passa semble-t-il aux oubliettes.

Cette éjection du souci de vérité ne provoqua aucune réaction. Les autres éléments ainsi supprimés de l'article traitaient de l'«Absence de filtrage des éditeurs et de comité de validation» et de «Neutralité de point de vue et recherche du consensus». Ils y restèrent longtemps donc étaient considérés comme des caractéristiques fondamentales de Wikipedia et le sont encore, à notre sens, pour de nombreux contributeurs. Une partie de l'exposé a purement et simplement disparu, une autre se trouve à présent dans un obscur article de l'espace encyclopédique «Critiques de Wikipédia» (alors même qu'un article mieux placé (zone 'Wikipédia') existe), donc est ramenée au rang de simple critique alors qu'elle resta longtemps une caractéristique proclamée. Ces suppressions et rejets aux oubliettes de sections relatives à l'absence de comité de validation, à la neutralité de point de vue et à la recherche du consensus n'étonnent pas car leur exécuteur, par Barraki, n'est autre que Bourbaki, dont des déclarations, formulées un an plus tôt, montrent qu'il souhaite transformer Wikipedia en revue à comité de lecture. Ce que nous venons d'exposer tout comme son peu d'empressement à répondre aux questions gênantes relatives à l'affaire J-P Petit, laissent craindre qu'il agit déjà comme si c'était le cas (et comme s'il était membre de ce comité, refusant ou détruisant arbitrairement du contenu).

Les objectifs des contributeurs

Le respect de la 'vérité' dans Wikipedia a fait, mi-2007, l'objet d'un sondage autour de la question Si nous étions quelques siècles en arrière, WP affirmerait-elle principalement que le Soleil tourne autour de la Terre?.

La formulation:

  1. n'établit pas clairement que la question porte sur la 'vérité officielle' (donc de l'«état actuel du savoir», ce qui n'est pas «la somme des savoirs») voire de la 'vérité du commun' (ce que pensent la plupart des vivants)
  2. le 'principalement' cause une inutile imprécision, elle n'est pas équivalente à «faut-il ne tolérer que l'explication acceptée par les autorités du moment?»
  3. le choix d'un thème scientifique (astronomie) évacue une bonne part de la difficulté (le sondage concerne implicitement l'ensemble des articles, relevant parfois de thèmes pour lesquels aucune 'vérité' établie n'existe),
Ce sondage fut peu suivi et son résultat moins tranché que l'espéraient ceux qui clament que Wikipedia ne doit rien à la 'vérité', d'autant que parmi les commentaires associés au 'oui' on lit par exemple en ne négligeant pas les théories autres, ne pas faire la part trop belle aux thèses marginales (donc les citer ?), et l'état des controverses, rend compte éventuellement des théories alternatives, si les théories alternatives se basent sur un raisonnement logique, scientifique elles ont également leur place sur Wikipédia,Ce qui ne veut pas dire qu'il faut oublier de mentionner les thèses minoritaires,les thèses minoritaires/contestées doivent être aussi citées,si une seule personne fournit la preuve que sa théorie est juste alors elle doit être mentionnée en priorité,Espace proportionnel à la reconnaissance des points de vue respectifs,se doit de mentionner les polémiques en cours,il est capital dans nos contributions de ne pas donner seulement la théorie dominante,sans négliger de présenter aussi les controverses...

Imprécision de la notion de consensus

L'article "guideline" en anglais traitant du consensus sur Wikipedia, dont nous n'avons trouvé d'équivalent dans la version française de l'encyclopédie, expose que le scrutin éprouve le consensus:
Precise numbers for "supermajority" are hard to establish, and Wikipedia is not a majoritarian democracy, so simple vote-counting should never be the key part of the interpretation of a debate. However, when supermajority voting is used, it should be seen as a process of 'testing' for consensus, rather than reaching consensus

((...))

This issue is controversial, and there is no consensus about having numerical guidelines. That said, the numbers mentioned as being sufficient to reach supermajority vary from about 60% to over 80%


Le consensus même reste mal défini et rien de mesurable n'en rend compte.

En théorie il est atteint lorsqu'aucun droit de veto n'est exercé, comme rappelé en ces termes:


Le droit de veto, détenu par chacun sur une proposition du reste du groupe, est la pierre angulaire de la méthode du consensus. ((...)) Les prises de décision par nombreuses communautés virtuelles, comme celles de la Wikipédia, souvent suivent ce type d'approche.

D'autres exposèrent divers effets de la quête de consensus et le caractère disputé de cette notion apparaît clairement dans le Wikipedia en anglais (bandeau The status of this policy or guideline is disputed).

En pratique un scrutin tranche souvent une question en laissant une proportion de mécontents incompatible avec le consensus (exemple).

Mauvaise gestion des scrutins

Chaque "compte utilisateur" (pseudonyme) peut voter, or chacun peut en créer plusieurs (appelés faux nez) et s'octroyer les voix correspondantes.

Le règlement invite chacun à publier liste de ses faux nez et à ne pas les employer de façon abusive, par exemple afin de voter plusieurs fois. Toutefois aucune liste électorale ne garantit, entre autres, que nulle personne physique ne vote plusieurs fois. Des conseils officiellement dispensés énoncent:


Si jamais quelqu'un suggère que Wikipédia devrait devenir une communauté exemple de démocratie par la majorité...

La qualité des critères d'obtention du droit de vote est inadéquate. Ils n'impliquent pas d'identification, donc nul ne connaît le nombre de comptes Wikipedia, donc de voix, dont dispose une personne (véritable, physique) donnée.

Si certains emploient honnêtement des faux nez, les abus avérés ne manquent pas (Kouroineko-Nezumi...) et laissent redouter la présence de magouilleurs plus discrets.

Le tricheur Kouroineko-'Nezumi' écrivit, en guise de conclusion: profitez en pour réfléchir aux limites de cette procédure, actuellement les élections ((...)) n'ont plus beaucoup de signification, mais cela n'a pas ouvert de réflexion et le défaut demeure. Pis: l'identité véritable (dans la vie civile) des tricheurs chassés reste inconnue, on peut redouter que certains reviennent derechef sous d'autres pseudonymes. Nezumi a par exemple été, début 2007, détecté sous de nouveaux pseudonymes (en mars puis en juin 2007), toutefois des astuces simples rendent quasi impossible d'être ainsi découvert.

Les dispositions proposées sont d'ordre quantitatif car portent sur les efforts que doit concéder un tricheur afin d'obtenir ou de conserver une voix. Ce dernier, l'audience de Wikipedia augmentant, jugera vraisemblablement utile de contribuer sous divers faux-nez afin d'obtenir des droits de vote grâce auxquels il distordra le contenu de l'encyclopédie, par exemple en désinformant afin de favoriser ses opinions ou produits. Cette disposition, en l'état, augmente la probabilité qu'en moyenne "l'électeur honnête, qui n'emploie pas de faux nez afin de voter" participe donc connaisse bien le projet. Mais elle ne découragera pas les tricheurs, surtout résolus (les plus dangereux), tant que l'organisation des élections restera discutable.

En 2011 la Fondation gérant le projet analyse l'évolution de l'activité et prend conscience que quelque chose ne fonctionne pas au mieux.

En WP fr un moyen officiel de contester le statut d'un administrateur est proposé.

Des scrutins établissent une part du contenu de l'encyclopédie

Selon un texte fondateur le contenu d'un article ne peut pas être représentatif de l'opinion de la majorité des contributeurs. La présentation officielle précise qu'il n'y a jamais de vote pour déterminer le contenu d'un article.

En pratique le contenu de l'encyclopédie est établi par voie de scrutin puisque la suppression d'articles est ainsi décidée, or déterminer ce qui n'a pas droit de cité dans l'encyclopédie façonne son contenu. D'une certaine façon il en va de même avec les articles de qualité (AdQ), qui relèvent également d'une forme de démocratie d'opinion.

Le règlement énonce qu'après un scrutin 'page à supprimer' si aucun consensus clair ne se dégage, le choix est laissé à l'appréciation de l'administrateur. Comme nous l'avons exposé le caractère 'clair' d'un consensus reste indéfini donc, en pratique, des administrateurs peuvent détruire ce qui leur déplaît et des débats houleux suivent parfois une suppression abusive. Même un briscard s'en soucie.

Une sorte de démocratie règne également, au quotidien et malgré les principes énoncés, en ce qui concerne le contenu d'un article donné (exemple) comme en matière de taxinomie. Or il n'est pas de démocratie peuplée d'anonymes.

Proposition: utiliser un mode de scrutin plus sûr

Des méthodes offrent moyen de mener scrutin sans bourrage d'urne, tout en laissant chacun vérifier le dépouillement, la liste électorale comme la prise en compte de tous les suffrages.

Anonymat

Le contributeur honnête n'a guère besoin d'anonymat, qui ne l'autorise de toutes façons pas à citer de document non publié. Wikipedia n'est pas Le Canard Enchaîné.

En revanche l'anonymat dissimule si nécessaire des causes de biais possibles, par exemple l'activité professionnelle.

Toutefois l'anonymat reste parfois nécessaire. Ce que nous proposons ne l'interdit pas grâce à une liste associant une personne physique et un pseudonyme donné, à laquelle seul un cercle restreint de responsables Wikipedia accéderait.

Wikipedia devient un vecteur de désinformation

Si le contenu d'une encyclopédie ne relève guère de la démocratie, cette dernière implique une saine information, que beaucoup obtiennent grâce à Wikipedia. Le filtrage et la distorsion des contenus d'articles constituent des enjeux car l'information façonne l'opinion donc, par exemple, les élections. Comme l'annonça Huxley et le clame Chomsky la propagande est à la démocratie ce qu'est la matraque à l'état totalitaire.

Des désinformateurs emploient divers moyens, exposant le projet à divers risques.

Risque induit par la distorsion des critères d'admission d'un exposé

Wikipedia est en quête d'exhaustivité, de reprise de tous les exposés étayés et non réfutés (donc vraisemblables) et de neutralité. Cette dernière, la neutralité de point de vue (NPOV, impartialité), contraint à ne pas prendre parti tandis que l'exactitude est ici le caractère de ce qui est exposé de façon rigoureuse (même si le fond est disputable) et reste, selon les principes fondateurs de Wikipedia, pertinent de façon consensuelle. Neutre" semble en pratique signifier «ne pas prendre parti» et «toujours étayer».

"Partout publié" n'implique ni "non criticable", ni "neutre"

Dans le domaine scientifique la mise au point d'un énoncé vrai ménage sa neutralité, par l'unanimité révélant du résultat sur le moment considéré comme établi étayant un énoncé scientifiquement vrai. «Neutralité» et «exhaustivité» s'y complètent harmonieusement et les articles Wikipedia relevant de domaines techniques et scientifiques en bénéficient.

Les articles relevant d'autres domaines pâtissent parfois des effets de paradoxes nés du souci même d'exhaustivité de représentation des savoirs et de neutralité. Ni vrai ni neutre n'y ont parfois de sens universellement accepté.

Seuls certains propos scientifiques peuvent être "vrais et neutres" pour tous. Existe-t-il un exposé vrai et neutre d'ordre politique, spirituel ou historique?

Certains contributeurs de Wikipedia négligent cela et distordent la neutralité en affirmant que ce qui vaut pour le scientifique est universel, donc en ne tolérant, dans les articles, que des exposés qualifiés de factuels et en mesurant cette qualité par l'importance relative de leurs 'sources' (émetteurs): statut, nombre d'individus représentés, richesse, réputation...

Par fait, ces contributeurs entendent en somme information partout relayée, oubliant que cette définition ne vaut que dans le domaine scientifique où tous les acteurs disposent de moyens et où la publication mène à une efficace revue par les pairs grâce à laquelle tout un chacun peut montrer la fausseté d'une assertion.

Ils jugent en somme que le caractère vérifiable de la publication d'une information implique son exposition publique laissant à tout un chacun la possibilité de l'examiner, ce qui est vrai. Toutefois ils affirment qu'elle sera par conséquent examinée, ce qui est faux, et, pis, que toute critique étayée sera publiée par une source d'information connue voire mènera les auteurs de l'errement à publier un rectificatif.

Ne tolérer que des assertions très diffusées avantage celles des riches et des puissants car lorsque la notoriété se mesure grâce à Google n'importe qui peut, en dépensant temps et argent, se forger une "notoriété". Il en irait du Web comme des organes de presse où les plus riches forgent l'opinion.

Relayons, répétons... il en délestera toujours quelque chose

Ceux qui préfèrent un mensonge partout répété à une évidence tranchent-ils l'une des grandes querelles philosophiques sous-jacentes à notre civilisation en décidant qu'en matière de connaissance encyclopédique le quantitatif (nombre et importances des sources) garantit le qualitatif (exactitude, exhaustivité et neutralité)? Seul le domaine purement scientifique (et non ses applications, ou la loi des affaires l'emporte), où tout se mesure, n'en pâtit guère.

Ces fâcheux donnent raison à Goebbels clamant que tout mensonge suffisamment répété devient vérité, à Staline s'exclamant Le Patriarche... combien de divisions?, au benêt serinant ce que diffuse le Ministère de l'Information est toujours factuel!.

Ils savent présenter une citation comme si elle reflétait un fait alors même qu'il est parfois aisé de montrer qu'elle omet des éléments importants, distord le propos, voire recèle un mensonge.

Risque induit par l'absence de perspective

La présentation d'"informations" issues de sources dûment citées renforce leur influence car dans l'esprit de nombreux lecteurs de Wikipedia, surtout les plus jeunes, une confusion persiste entre le fait que telle entité (individu ou organisation) publie une information et le fait présenté par cette dernière. Un article Wikipedia, en citant, exprime implicitement les auteurs de l'article vérifièrent qu'il est vrai que telle organisation publia l'information ici présentée mais des lecteurs y lisent l'exposé présenté est vrai.

Après avoir lu un article beaucoup ne mémorisent pas telle grande entité proclama que BLABLA mais bien Wikipedia, qui me semble honnête et rigoureuse, publie qu'un Grand Établissement affirma que BLABLA ... donc BLABLA est vrai.

Ces risques ne menaçaient en théorie pas Wikipedia...

Ajouter à tout élément d'information une mise en perspective recevable semble souhaitable et relève du souci même qui justifie l'interdiction des théories fumeuses. Par 'recevable' nous entendons qu'elle procède du simple bon sens donc est pertinente, étayée, ne recèle pas de théorie nouvelle ni n'en utilise, ne propose pas de synthèse et est exposée de façon neutre.

Dans certains cas, par exemple lorsque les moyens des critiques potentiels sont très inférieurs à ceux des émetteurs de certaines "informations", l'auteur d'une mise en perspective recevable est un inconnu. Selon certains contributeurs de Wikipedia elle ne recèle aucune valeur encyclopédique.

Le règlement de Wikipedia rejetait ce critère car énonçait: les affirmations dont la vérification expérimentale est triviale (par exemple : les voitures des facteurs français sont jaunes) ne requièrent pas de sources et le critère relatif aux travaux inédits précisa longtemps:


((...)) une référence sourcée est souhaitable. Ceci ne signifie pas que seuls les travaux publiés peuvent être repris dans Wikipédia: la connaissance n'est pas qu'une affaire de spécialistes. Une remarque de bon sens (même originale) est bien entendu légitime dans un article, de même que le rappel d'informations pertinentes dont la validité n'est pas sujette à critique.

Mais ce n'est plus le cas donc rien ne contrebalance l'imprécision de:
Les travaux inédits correspondent à des recherches qui n'ont jamais été publiées en dehors de Wikipédia, ou que l'on ne peut associer qu'à des sources jugées confidentielles et/ou peu fiables.

Qui juge du degré de 'confidentialité' ou de 'fiabilité' de recherches? Cette disposition laisse la part belle aux seuls établissements connus alors même que nombre d'entre eux ne sont guère réputés (ou ne mériteraient pas de l'être) pour leur objectivité, et qu'ils sont fréquemment juges et parties. Cette imprécision sert les contributeurs qui s'emploient, en particulier pour les sujets sensibles, à transformer Wikipedia en relais de propagande.

... en pratique la désinformation va bon train

Amalgames

Selon un administrateur il convient de négliger ce que les non-spécialistes énoncent.

C'est inapplicable à Wikipedia où le gros des contributeurs reste anonyme (lui-même l'est), ce qui rend difficile de prouver une expertise.

Par ailleurs s'en tenir à cela négligerait que certains sont juges et parties. Dans le passé certains pensaient que les méfaits du tabac n'étaient jamais mieux exposés que par les experts donc les professionnels du domaine, fabricants de cigarettes en tête...

Par ailleurs il choisit ainsi d'ignorer les dispositions citées qui écartent explicitement cela ("la connaissance n'est pas qu'une affaire de spécialistes"), bien résumées par la présentation officielle du projet:


Écrit dans le respect de la «neutralité de point de vue», définie par Jimmy Wales comme le fait de «décrire le débat plutôt que d'y participer». Dans la mesure du possible, toute écriture encyclopédique dans Wikipédia doit se garder de prendre parti pour un point de vue dans une discussion argumentée. La neutralité de point de vue consiste à présenter les idées et les faits de manière indépendante des préjugés et opinions idéologiques, culturels, religieux, identitaires, philosophiques, etc. de façon à satisfaire les partisans autant que les détracteurs d'un sujet polémique. Bien entendu, il est difficile de parvenir à un accord dans tous les cas. Sur Wikipédia, les règles d'écriture visent à convenir aux personnes rationnelles, même si celles-ci ne sont pas toujours du même avis. La politique de neutralité de Wikipédia indique que toutes les facettes d'un point controversé doivent être évoquées, et que l'article ne doit en aucune façon déclarer ou insinuer qu'un des points de vue est celui qui est correct a priori. La neutralité n'implique cependant pas la représentation à égalité des différents points de vue. Wikipédia accorde naturellement plus de place à des points de vue répandus, notamment chez les spécialistes, et bien étayés, qu'aux points de vue de certains groupes minoritaires. De plus, si un point de vue est très minoritaire, par exemple soutenu uniquement par des groupes aux tendances idéologiques spécifiques, il sera décrit comme tel.

Les règles commmandent d'exposer sans s'impliquer et de ne rien omettre mais en pratique, comme montré ci-après, certains distordent ces dispositions, en les interprétant seules les thèses officielles ont droit de cité afin de censurer arbitrairement les exposés recevables desservant leurs opinions. They must find it difficult...Those who have taken authority as the truth, rather than truth as the authority" (Gerald Massey).

Ces factions emploient divers artifices afin d'écoeurer, d'épuiser, de censurer voire de bloquer d'autres contributeurs. Faute de pouvoir prouver qu'un exposé n'est pas pertinent et exact, un censeur le rejettera en exploitant une règle employée de façon abusive ou bien un motif flou, sans montrer qu'il s'applique. Pour cela il le qualifiera sans étayer de:

"simple opinion", "point de vue", "conviction", "propagande", "affirmation engagée", "slogan", "fait d'activisme", "propos politique", "contenu éditorial", "polémique", "effet de style", troll, "théorie du complot", "raccourci discutable".
Le censeur, dépourvu d'argument solide condamnant le propos en cause, le rejette grâce à un procès d'intention, en prétendant y déceler les louches intentions d'un contributeur engagé et ignorant, un style à son sens lyrique donc équivoque... autant de notions imprécises ou subjectives auxquelles tout peut correspondre. Il tance l'ennemi d'un péremptoire vous n'avez pas compris ce qu'est Wikipedia alors même que la présentation du projet énonce que La politique de neutralité de Wikipédia indique que toutes les facettes d'un point controversé doivent être évoquées, et érige ses biais en dogmes.

Certains tenants de Wikipedia en français condamnent a priori tout apport de contributeur aux opinions déclarées. Or rien ne contraint quiconque a faire état de ses convictions, donc cela favorise les discrets (soit!), dissimulateurs (bof...) et hypocrites (catastrophe!). Par ailleurs, comme bien exposé par Naevus rien n'édicte qu'un contributeur doit être neutre, ce sont les articles qui doivent l'être. Même l'administrateur de Wikipedia en anglais nommé 'Durova', pourtant critiquée, écrit (en traitant du fait que Microsoft aurait proposé à quelqu'un de rémunérer ses futures contributions à un article les concernant): I do not issue site bans simply because an editor has a conflict of interest. Nor, to my knowledge, does any Wikipedia administrator..

"manifestation d'incompétence" ("vous êtes une Mme Michu"), "idiotie"
Utilisée de façon gratuite (sans exhiber l'erreur) afin de tenter d'interdire d'appliquer le sens commun ou de formuler des constats.
"attaque personnelle", "attitude, tournure ou comportement déplaisant", "propos agressif", "déclaration nuisant à l'ambiance"
Condamnant la forme plutôt que le fond, de manière subjective (sans consulter les autres participants) et en négligeant le fond et le contexte, pourtant révélateurs.
"formulation non neutre (tendancieuse)"
Critère très difficile à balancer.
"travail original" ou "théorie/hypothèse/concept/résultat nouveau"
Bafouant la règle autorisant les informations faciles à vérifier, le censeur partisan rejette tout constat qu'il juge préférable de censurer en feignant de le considérer comme une création (un système, dépendant d'un raisonnement), afin de le rejeter, alors qu'il s'agit d'une simple observation (ne nécessitant pas de réflexion, aux éléments factuels établis par un document cité).
"minoritaire", "insignifiant", "négligeable", "anecdotique", "non pertinent"
Cela bafoue le règlement qui énonce en substance que ''tous les points de vue ont droit de cité''. NPOV précise que l'encyclopédie présente tous les points de vue pertinents et qu'il n'y a aucune raison de censurer les voix critiques par rapport au consensus général, balancé par « , mais il n'y a aucune raison non plus de leur donner une importance sans commune mesure avec leur visibilité en dehors de Wikipédia » inapplicable faute de moyen de mesurer cette « visibilité ». Certains, afin de chasser ce qu'ils n'apprécient pas, en appellent à ce critère flou de la notoriété.

Ces critères sont difficiles à retenir lorsque l'accusateur ne parvient pas à préciser de façon étayée à quel élément précis de la disposition correspondante l'information ainsi rejetée correspond, et pourquoi.

Peter Wayner résume cela ainsi: I've watched the mob rule delete perfectly good information from the wikipedia for no other reason than it wasn't "notable".

Détermination de l'adéquation d'une mise en perspective

Wikipedia, hors du domaine technique-scientifique et surtout dans sa version française, échapperait à la tragédie du lieu commun en rendant compte de toute mise en perspective recevable publiée, même par des inconnus.

Il semble parfois difficile de déterminer si une mise en perspective donnée doit ou non trouver place dans un article. Dans certains cas une guerre d'édition (un contributeur ajoute une thèse dans l'article, un autre l'en retire, puis le premier l'y restaure...) fait rage, ou la 'discussion' relative au contenu d'un article s'enlise.

Sélection des sources (« pertinence »...)

Les effets de ces dérives sont mesurables.

M. Jancovici et Greenpeace: 54/106 en WP fr, 6/280 en WP en

Mr Jancovici » (site web « Manicore ») est ingénieur-conseil. Spécialiste de l'énergie, il compte parmi ses références le ministère de l'industrie, la (sur)puissance gouvernementale de l'électronucléaire en France.

M. Jancovici publie également en langue anglaise. Son rayonnement international semble toutefois limité car seuls 6 articles encyclopédiques de Wikipedia anglais ("WP en") référencent son site. Dans l'un d'entre eux le lien a été ajouté par un administrateur de Wikipedia en français, dont c'est la seule "contribution" réelle à l'article et qui référence ainsi un travail inédit, théoriquement non admissible. Dans un autre un certain « Thierryc » (on peut penser qu'il s'agit vraisemblablement d'un francophone...) ajouta un lien de même nature, et c'était là encore sa seule "contribution" à l'article. Dans deux autres articles (ici et ) le même « Thierryc » continue sa campagne de promotion (car l'intéressant concept d'«esclave énergétique» n'est a priori pas une première de M. Jancovici mais plus vraisemblablement de Buckminster Fuller ou d'Hans-Peter Dürr, WP fr est à ce titre plus au fait, tandis que la notion de scénario d'émission n'est pas davantage l'un de ses décisifs apports et est bien exposée dans des articles de WP en, en particulier Climate_change_scenario). Dans un autre article le lien est une fois de plus contribution unique, cette fois d'un anonyme dont le numéro IP laisse supposer qu'il se trouvait alors en Belgique, et porte aussi sur l'esclave énergétique. L'auteur d'un autre, qui est encore un « travail inédit », est Couposanto, qui annonce avoir pour langue maternelle le français et cite par ailleurs Luc Ferry (l'ex-ministre).

En résumé ces quelques liens proviennent manifestement de francophones (de français?) et fleurent la promotion, aucun des documents ainsi référencés ne recèle d'élément nouveau ou clé et tous sont théoriquement non pertinents dans Wikipedia car relèvent du travail inédit. On peut supposer que ces liens perdurent par négligence tandis que d'autres furent rejetés. Chacun jugera du "rayonnement" international et de l'intérêt de tout cela.

Côté WP fr la question de la pertinence est tranchée car des documents de M. Jancovici sont, en avril 2011, cités dans 54 articles encyclopédiques. Certains de ces derniers gratifient en outre le lecteur de liens vers des ouvrages de M. Jancovici (par exemple Bilan carbone).

Afin de mettre en perspective précisons que Greenpeace est cité dans 106 articles de Wikipedia en français et dans 280 de WP en anglais. Cette association publie des études, parfois réalisées par des experts reconnus qui sont citées par Wikipedia en français lorsqu'elles ne menacent pas un pré carré (par exemple dans Thon).

Dans le cas cité de l'article traitant du bilan carbone l'association Greenpeace, qui publia à ce propos (par exemple un document, plus autorisé car co-signé « E&E Consultant ; Expert-réviseur du Groupe « mitigation » au 4e rapport du GIEC ») n'est... pas même évoquée.

De surcroît M. Jancovici ne s'occupe que d'énergétique et de changement climatique tandis que le champ d'action de Greenpeace est plus large (énergie et climat mais aussi espèces menacées, OGM, océans...), ce qui devrait creuser l'écart en faveur de l'association.

En résumé Greenpeace n'est sur Wikipedia en français, pour ce qui concerne l'électronucléaire, manifestement pas aussi en odeur de sainteté que ce dont M. Jancovic nous honore.

Wikipedia en français... L'« encyclopédie » où les publications d'un expert rémunéré par le ministère de tutelle d'une filière, et dont l'expertise (maladroitement promue sur WP en anglais) est négligée par les tiers sont... en proportion davantage citées que celles, forgées par des experts internationaux, d'une association connue formant théoriquement contre-pouvoir quant aux informations diffusées.

Il n'y a vraisemblablement aucune conspiration sous-jacente mais les opinions de contributeurs influents de WP fr les exposent manifestement à juger « plus pertinent » ce qui leur plaît.

Titres des articles concernés.

Proposition: scrutin d'insertion d'une mise en perspective

En cas de controverse nous proposons de mesurer l'intérêt de chaque thèse en balance grâce à un scrutin. Les contributeurs intéressés jugeront ainsi les exposés en balance en répondant à la question sont-ils pertinents, étayés, sans théorie nouvelle et exposés de façon neutre?

Ces scrutins n'ont d'autre intérêt que d'exposer de façon synthétique et publique des controverses trop souvent aujourd'hui noyées dans les discussions liées aux articles. Ils rendront mesurables les actions de groupes soucieux de garder la mainmise sur des pans du contenu de l'encyclopédie.

Procéder par voie de scrutin n'aurait rien de nouveau car, par exemple et comme déjà exposé, le processus de suppression d'article s'applique à des cas tout aussi apparemment difficiles à dénouer puisqu'il vise à déterminer dans quelle mesure un article (nous citerons ici des éléments du document officiel(note): traite d'un sujet dont la notoriété ou l'intérêt encyclopédique est nul, est incompréhensible, diffame, est un poème, contient une grossièreté, est une discussion...

La documentation Wikipedia relative aux critères d'admissibilité des articles n'offre quasi pas de critères mesurables. Dans un monde idéal la précision de leur énoncé rendrait leur application automatisable, mais c'est pour le moment impossible.

Par conséquent tout contributeur serait invité à participer à leur application via un scrutin déclenché par l'un d'eux en vertu d'au moins un critère et dont le résultat scellerait pour un temps le sort de l'article considéré.

Déterminer si une mise en perspective disputée relève ou non des critères flous nous semble moins difficile qu'appliquer ceux relatifs à la notoriété ou à la clarté, or la procédure aujourd'hui réservée à la suppression des articles repose sur ces derniers. Nous proposons que le règlement recommande d'employer un scrutin afin de trancher les débats portant sur la pertinence d'un exposé, donc de prononcer caduc le principe selon lequel il n'y a jamais de vote pour déterminer le contenu d'un article (en pratique il l'est déjà). Ce serait à notre sens imparfait mais moins arbitraire.

Exemple de désinformation : l'article "catastrophe de Tchernobyl"

L'article Wikipedia "catastrophe de Tchernobyl" a reproduit en septembre 2005 le chapeau d'un communiqué résumant une thèse officielle, selon lequel une étude scientifique montra que cette catastrophe tuera en tout et pour tout environ 4000 humains. Il est aisé de montrer, entre autres abus, que ce bilan n'est pas scientifique alors qu'il est donné pour tel, que son champ n'est pas exhaustif donc que 4000 en tout ne résume pas l'étude, qu'il n'est pas diffusé par l'ONU mais par des agences, que ces dernières sont juges et parties, qu'il n'est pas compatible avec des informations publiées par l'ONU faisant état de 7000 décès parmi les seuls liquidateurs... Mais il sera impossible de le consigner.

Une présentation chronologique des faits éclaire les errements.

Certains contributeurs (note: notre pseudonyme, sur Wikipedia, est 'Natmaka') refusèrent toute modification de l'article proposée afin qu'il rende compte de ceux des travers pourtant alors déjà patents et décrits de l'hypothèse diffusée qui découlaient du simple rappel d'informations pertinentes dont la validité n'est pas sujette à critique.

L'article Wikipedia relaya par conséquent durant des mois de la désinformation, sans aucune mise en perspective.

Pis: il laisse entendre que le Dr. Repacholi, éditeur du rapport de l'OMS, cautionne le chapeau du communiqué ("max 4000 décès") proposé, alors qu'il le rejette. Cette distorsion est encore publiée en décembre 2007.

Mais peu importe aux naïfs et aux désinformateurs soucieux de ne consigner dans l'article Wikipedia que le 'résumé' de cette 'étude' publié par de grands établissements (agences de l'ONU), sans aucun commentaire éclairant. Il est facile de montrer que son contenu est mensonger mais ils rejettent tout exposé le révélant. De la même façon, à leur sens, seules les contre-thèses émises par des établissement reconnus peuvent résider dans l'article Wikipedia, et dévoiler la nature mensongère d'un propos en fournissant les références d'informations sûres constitue selon eux une "recherche originale", une "opinion" ou l'un quelconque des critères flous grâce auxquels ils censurent.

Nous n'avons pu, malgré de longues et pénibles tentatives, faire admettre ne serait-ce que des faits établis.

Par conséquent nombre de lecteurs de l'article, faute d'adéquate mise en perspective, mémorisèrent les "résultats" présentés: une étude scientifique définitive et adoptée par l'ONU prévoit que la catastrophe de Tchernobyl causera 4000 décès en tout.

Cette désinformation régna sans contrepoint dans l'édition française de Wikipedia jusqu'en avril 2006, puis des doutes furent de nouveau émis mais il resta impossible de publier l'exposé montrant que le public fut mal informé car les auteurs des informations douteuses, bien relayées, publièrent un nouveau rapport au contenu et résumé différents mais ne diffusèrent pas de rectificatif. Le terme ''désinformation'' semble à ce titre adéquat et nul n'a pris la peine de montrer qu'il ne s'applique pas ou bien de prouver l'inanité des éléments étayant l'exposé proposé, par conséquent seule une arbitraire censure chasse de l'article cette information, ainsi que ce qui l'étaye, au profit d'une version partiale et lénifiante et au mépris de toute demande d'explication, alors même que le fond de l'exposé écarté a déjà été repris par des sources d'information fiables (entre autres New Scientist et Nature).

Même une longue lutte ne laissa pas moyen d'énoncer des faits, tandis que le mensonge véhiculé par le communiqué officiel trouva d'emblée droit de cité.

Wikipedia publie par conséquent depuis longtemps (juillet 2006, novembre 2007) un exposé lénifiant et trompeur car:

Une version adéquate serait :
Un communiqué de presse publié en septembre 2005 par l'IAEA et l'OMS résume un rapport provisoire.

Le chapeau du communiqué prévoit 4000 décès en tout et présente ce bilan comme un rapport de l'ONU émanant de nombreux scientifiques.

Voici le titre et le premier paragraphe de la version française officielle du communiqué:
__________________
Tchernobyl : l'ampleur réelle de l'accident 20 ans après, un rapport d'institutions des Nations Unies donne des réponses définitives et propose des moyens de reconstruire des vies

Jusqu'à 4 000 personnes au total pourraient à terme décéder des suites d'une radio-exposition consécutive à l'accident survenu il y a une vingtaine d'années dans la centrale nucléaire de Tchernobyl : telles sont les conclusions d'une équipe internationale de plus d'une centaine de scientifiques.
__________________

Le contenu du communiqué (page 7) prévoit 4000 décès (cancers et leucémies) parmi les 600000 personnes les plus touchées (et non au total).

Le communiqué présentait le rapport sous-jacent comme adopté par l'ONU, or il ne l'était pas car les agences de cette organisation doivent lui soumettre leurs études pour approbation (Cf. statuts de l'IAEA, IV.5.E.6: Approve reports to be submitted to the United Nations as required by the relationship agreement between the Agency and the United Nations), ce qui n'avait alors pas été fait puisque l'ONU adoptera une autre version du rapport, publiée en avril 2006 et ajoutant 5000 décès parmi 6 millions de personnes proches du site tout en restreignant le périmètre de l'ensemble des 9000 décès aux seuls cancers solides.

Les noms des scientifiques qui, selon le chapeau du communiqué de 2005, auraient formulé le bilan d'emblée proposé (Jusqu'à 4 000 personnes au total ... telles sont les conclusions d'une équipe internationale de plus d'une centaine de scientifiques) ne furent pas publiés. Le responsable du rapport pour l'OMS (M. Repacholi, qui quitta l'OMS en juin 2006) déclara, durant une conférence tenue en septembre 2005, que les scientifiques chargés de l'étude, face à l'incertitude, ne souhaitaient pas communiquer de données numériques relatives aux nombre de décès prévus mais que le service chargé des relations publiques voulait que le résumé en contienne (cf. Nuclear News, revue professionnelle de l'industrie nucléaire, numéro d'octobre 2005, page 46). Par ailleurs le rapport d'étude dont cette hypothèse découlait n'existait alors qu'à l'état de brouillon, donc n'avait pas subi la revue par les pairs.

Le chapeau du communiqué, en somme, présentait l'hypothèse de bilan comme globale alors qu'elle ne l'était pas, et la qualifiait à tort d'issue d'un rapport émanant de l'ONU, définitive et scientifiquement établi.

De très nombreux media et établissements divers relayèrent, et citent parfois encore, les éléments inexacts exprimés dans le chapeau du communiqué. Certains, toutefois, la critiquèrent («La présentation du Forum Tchernobyl en septembre 2005 est (il n'y pas d'autre mot) mensongère », selon H. Kempf (Le Monde du 26 Avril 2006).

L'IAEA et l'OMS ne publièrent pas d'erratum, même lors de l'adoption du rapport final par l'ONU (7 mois après publication du communiqué), donc laissent les media propager l'hypothèse de bilan erronée.


Cette version a été rejetée malgré des tentatives de clarification dont voici un exemple relatif à la nature scientifique de ce qu'exprime le communiqué:
Le bilan d'emblée proposé est-il bien "Jusqu'à 4 000 personnes au total"? Est-il bien suivi de "telles sont les conclusions d'une équipe internationale de plus d'une centaine de scientifiques"? Pouvez-vous exhiber le document reprenant cette hypothèse (4000 morts au total) et signé de scientifiques? Si vous ne le pouvez: cette thèse est-elle scientifique?

Autre approche (je vous facilite la tâche en fournissant les réponses correctes entre parenthèses): Repacholi est-il scientifique (OUI)? Est-il l'éditeur du rapport (OUI)? Est-il, à ce titre, autorisé à déterminer ce qui est ou non scientifique (OUI)? A-t-il déclaré que les scientifiques refusaient de citer un nombre dans le résumé (OUI)? Un nombre y a-t-il été cité (OUI)? Ce nombre était-il présenté, dans le chapeau, comme l'hypothèse des scientifiques (OUI)? Est-il, par conséquent, raisonnable d'écrire que le nombre était présenté en tant qu'hypothèse scientifique alors qu'il ne l'était pas (OUI)?

Autre approche: soit l'assertion 4000 décès au total, dite "A", et 4000 décès imputables aux seuls cancers solides et leucémies, parmi les seuls 600000 les plus exposés, dite "B". "A" se trouvait-elle dans le brouillon de rapport des scientifiques (NON)? "A" se trouvait-elle dans le communiqué (OUI)? "A" est-elle équivalente à "B" (NON)? "A" est-elle, dans le communiqué, présentée comme formulée par les scientifiques (OUI)? Par ailleurs: "B" se trouvait-elle dans le brouillon de rapport des scientifiques (OUI, comme énoncé dans le texte proposé: "Le contenu du communiqué propose une autre estimation..."), mais cela ne change rien ici.

Chacune de ces approches n'est-elle pas suffisante?


Un mensonge constitué de strates de citations biaisées

Wikipedia ne tolère théoriquement pas que l'on place dans un article des descriptions nouvelles et des interprétations historiques avec des citations de documents primaires visant à appuyer leur interprétation(note). C'est pourant ce que firent les censeurs, car le résumé de l'étude n'est pas signé ni adopté par l'ONU, et ouvertement disputé par son responsable (Repacholi, lire ci-avant).

Si des déclarations lénifiantes et incohérentes abusivement prêtées à l'ONU semblent bienvenues sur Wikipedia fr, ce que formula en public le secrétaire général de cette organisation n'y a pas droit de cité (une autre modification révèle encore mieux l'objectif poursuivi).

Exemple de coterie cabaliste à l'oeuvre

Des coteries, plus ou moins permanentes et formelles, luttent afin de ne laisser, dans les articles, que ce qui est conforme à leurs opinions ou intérêts. Note: tous les administrateurs de Wikipedia n'abusent pas ainsi!

Les membres d'une coterie s'échangent peut-être plus ou moins explicitement des prestations ("je te soutiens, tu m'assisteras en retour...") et bénéficient de bonnes réputations fondées sur de la belle ouvrage (chasser des dingues, des pollueurs et des idiots) accomplie, voire de postes reconnus. Ils emploient leurs réputations et titres afin de dissimuler l'élimination de contributions recevables mais desservant leurs opinions.

D'aucuns croiront détecter ici une « théorie du complot » mais nous leur saurons gré d'examiner les références (liens) étayant notre exposé et à nous expédier leurs critiques. Ce que peu distinguent n'en existe pas moins et les faits décrits ci-après procèdent selon nous de cabales (dans le sens Intrigues secrètes ourdies contre quelqu'un, pour l'atteindre dans sa réputation, ses actions ou ses oeuvres) menées afin d'éloigner de Wikipedia des contributeurs soucieux d'exposer certains faits. Nous employons ici délibérément ce terme qui, outre le fait d'être adéquat, interdit semble-t-il à nombre de sots, avant tout soucieux du respect de la "langue de bois", de lire plus avant.

Selon certains tout ceci relève de notre "parano" mais cela ne vaudrait que s'il n'y avait pas d'enjeu, donc si nul ne souhaitait désinformer ou si Wikipedia n'était pas, pour ce faire, un vecteur adéquat. Par ailleurs la cabale peut naître de l'exploitation d'un groupe issu d'une communauté de vues et d'actions, qui n'élit pas les contestataires.

Comme l'exprima le contributeur «Saint-martin»: Soit la cabale n'existe pas et dans ce cas, la page diffame des cabalistes qui n'existent pas (c'est-à-dire personne) ; soit la cabale existe et on ne saurait parler de diffamation, les faits étant avérés.. C'est aussi une question de visions, ou de point de vue.

Voici les étapes de la tactique qui écoeura nombre de contributeurs (au point que certains témoignent: Wikipediareview, Wikipedia criticism, Wikipedia-Watch). Elle procède de ce que M.-F. Hirigoyen détaille dans son ouvrage "Le Harcèlement moral : la violence perverse au quotidien". Nous l'illustrons par des actions menées par une coterie pro-nucléaire souhaitant interdire l'exposé de certains faits dans l'article traitant de la catastrophe de Tchernobyl (note: notre pseudonyme, sur Wikipedia, est 'Natmaka').

OBTENIR et PRÉSERVER une BONNE RÉPUTATION, par des actions utiles
Le membre de coterie, afin d'obtenir la confiance de nombreux autres contributeurs, s'activera souvent utilement en mettant l'accent sur la lutte contre les vandales et s'emploiera à les rencontrer en personne car cela lui ménagera un a priori favorable.
ACCÉDER à un poste ou titre RESPECTÉ
Il obtiendra ensuite un mandat d'administrateur de Wikipedia. Le mode de scrutin employé rend certaine l'élection de tout candidat dépourvu de scrupules.

Au moins une tricherie avérée montre une longue tromperie ainsi qu'un poste d'administrateur obtenu ainsi.

FAVORISER l'accès de comparses ou de naïfs manipulables à un poste ou titre RESPECTÉ
... et en écarter tout "gêneur".
PROPAGER des mots d'ordre
La coterie et des naïfs manipulés répètent à l'envi des slogans irrationnels (bien entendu non étayés ni même expliqués) visant à rejeter d'emblée toute critique, dont voici la substance : Un administrateur n'agit jamais qu'en faveur du projet et n'est pas tenu de justifier ses actions, d'obéir à des règles précises ou d'appliquer des de critères précis. Corollaire: ce qu'un admin juge non encyclopédique l'est. Des règles précises encadrant la mission de l'admin, même concises, seraient dangereuses. Qui ne pense comme nous n'a pas compris la nature du projet Wikipedia. Ne protestez ni contestez, car la paix apparente vaut mieux que la résolution de problèmes et tensions. La mise en cause argumentée d'une action d'admin condamne l'ensemble des actions de tous les admins. Toute critique est malvenue, son auteur est un fou ou un troll souhaitant désorganiser Wikipedia, ne pas répondre à cet ennemi et le bloquer au plus vite. La majorité des contributeurs ne conteste pas (car ne participe pas aux décisions administratives), donc il n'y a pas de coterie. Il faut rédiger (on est là pour rédiger une encyclopédie) plutôt que lutter contre la magouille menaçant du contenu encyclopédique comme la bonne volonté de contributeurs. Un arbitrage s'établit en fonction d'éléments subjectifs, en particulier en prêtant de l'agressivité ou des intentions à ceux qu'il convient d'écoeurer. Le CAr n'est pas une juridiction»....

Gag
Règles et coutumes. Merci à Irønie.
CENSURER, par "guerre d'édition"
Un membre de coterie chasse de l'article ce qui dessert ses opinions, ou y place des galéjades servant ces dernières. Cela mène à une guerre d'édition puis à des "discussions" "ciblant" la victime, comme exposé ci-devant (Tchernobyl).
REJETER A PRIORI les éléments proposés par la victime
Le censeur chasse l'élément proposé par la victime en la qualifiant selon l'un des critères flous (quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la rage).

Certains échanges illustrent cette phase.

Plusieurs intervenants membres de la coterie commencent alors à poser la victime en ennemi de Wikipedia, durant des échanges privés ou publics et de façon non étayée.

NOYER LE POISSON, durant toute discussion
Cette étape, répétée autant que nécessaire, étoffe inutilement les discussions en reprenant sans cesse les mêmes éléments, pourtant invalidés, afin d'en rendre longue et pénible l'analyse destinée à se forger rapidement une opinion. Maintenir ainsi artificiellement un débat rendra aisé d'affirmer à un tiers que seule la victime s'employa à débattre inutilement et à poursuivre la guerre d'édition, qu'elle est paranoïaque, bornée voire stupide, malintentionnée ou emploie Wikipedia comme une sorte de forum (ou de 'news' Usenet), qu'elle "aime polémiquer" (ce sport exige au moins deux volontaires, donc autant de coupables...). Si un tiers s'inquiète de la dispute un membre de la coterie qui le connaît lui affirmera d'emblée tout cela, lui offrant une opinion toute faite.

Cela écoeure la victime, en lui laissant deviner la somme d'énergie qu'il lui faudra dissiper afin de montrer l'inanité des critiques.

L'ensemble des échanges du cas retenu illustre cette phase.

Certains, bienheureusement, ne se laissent pas abuser. Markov, appelé à juger de l'affaire, notera:


j'ai dû lire des centaines de lignes de pages de discussion pour cet arbitrage. Dans ce que j'ai lu et à la date où j'ai donné mon avis, je n'ai pas vu de débordements ... il y a eu peut-être de nouveaux développements, c'est plus facile avec un diff qui permet de lire le contexte de la discussion, savoir quelle était l'ambiance de dialogue

INTIMIDER et PROVOQUER
Il s'agit là, en usant de condescendance-mépris-agression, d'encolérer la victime afin de la pousser à l'injure ou à la grossièreté.

Les références à des discussions fournies ci-après illustrent cette étape. Tous les autres contributeurs à Wikipedia cités étaient administrateurs de Wikipedia lorsqu'ils rédigèrent ce qui suit, ce qui ne signifie bien entendu pas que tous leurs pairs abusent ainsi. De surcroît nous ne présentons que quelques-unes de leurs manifestations agressives, la lecture des discussions référencées révèlera d'autres abus (des roquets y jappent aux côtés de chiens de garde).

Inviter à déguerpir, sans clairement énoncer pourquoi:


tu ferais bien d'en tirer les conséquences et de faire ta thérapie sur ton blog plutôt qu'ici. RamaR 23 avril 2006 à 22:57 (CEST)

... puis provoquer, comme le ferait un loubard:


je suis volontaire pour combattre l'infâmie, et ce en vous bloquant ((...)) Med 25 avril 2006 à 14:30 (CEST)

Mais mon gros, je me fous totalement de ton temps tu sais. Si t'es pas content : tu te barres. ((...)) Med 25 avril 2006 à 15:18 (CEST)


... menacer en accusant, enfin, via un comparse (ou un manipulé) n'ayant pas participé aux précédents débats, de ce dont la coterie se rend elle-même coupable:


Je voudrais donc signaler à Natmaka que la pollution qu'il apporte ici n'est pas admissible. Le terrorisme intellectuel n'est pas de mise ici
((...))
soit tu te calmes et tu réussis à discuter sans éructer et insulter, soit je te bloque. ((...)) Alex lbh bla 8 mai 2006 à 23:27 (CEST)

Cette accusation, consécutive à des interventions à notre sens non "agressives" (ici et ), ne produit aucune preuve mais "étaye" l'accusation en construisant une 'protestation' qui n'est significative que par le volume (nombre de critiques, sur le plan quantitatif) et non par les citations des propos et démonstration de leur caractère inacceptable (pertinence de la critique, sur le plan qualitatif). Notre réponse restera sans écho.

Cet artifice repose sur la confiance d'emblée accordée à un groupe d'administrateurs critiquant un individu. De nombreux participants considèrent en effet, d'emblée et sans examen, l'opinion exprimée par des administrateurs (dans notre cas: 'RamaR', 'Med', et 'Alex lbh' devenu 'Bradipus') préférable à celle d'un contributeur, donc ne liront pas les propos en cause afin d'en juger eux-mêmes. D'autre part le 'noyage de poisson', en augmentant le volume des dialogues à étudier, rend difficile d'analyser rapidement l'ensemble afin de se forger une opinion éclairée. En survolant les débats même un tiers de bonne foi pensera qu'il y a matière à controverse alors qu'en pratique la querelle n'est nourrie que de répétitions de critères flous et d'inepties. Comme l'exprima bien le War Nerd: Most people are not rational, they are TRIBAL: "my gang yay, your gang boo!" It really is that simple. The rest is cosmetics.. Comme montré cela vaut pour la sélection des sources d'informations: seuls les travaux étayant les opinions de la puissante coterie locale sont pertinents.

La coterie prendra soin, pour parachever la manipulation, d'"informer" au préalable tous les contributeurs influents de la "nature" de la victime (un crétin/salaud...) afin de les disposer à se forger une opinion sans se renseigner plus avant.

METTRE À PIED ('bloquer')
L'un des querelleurs et censeurs (RamaR), administrateur de Wikipedia, nous bloque ensuite (le cerbère chasse l'"intrus"). Selon lui nous avons tenu des propos agressifs qui nuiraient à l'ambiance, mais il ne fournit pas de lien vers eux.

Faute de pouvoir nous censurer ou nous intimider il nous bloque ainsi de façon abusive puisque le règlement stipule que le devoir d'un administrateur est d'exécuter les décisions que la communauté (dont il fait partie) a prises, qu'il dispose pour cela de fonctionnalités supplémentaires parmi lesquelles celle de bloquer des adresses IP et des utilisateurs enregistrés (voir Wikipédia:Blocage) mais doit:


toujours demander la permission de la communauté avant d'utiliser les fonctionnalités supplémentaires dont il dispose. Cette permission peut être implicite:

((...))

  • pour bloquer des utilisateurs commettant des vandalismes flagrants ne nécessitant pas d'avertissement préalable (insultes graves genre F*ing French bastards et/ou vandalismes à la chaîne)

et d'une manière générale, il ne doit pas ((...)) bloquer un utilisateur avec lequel il est en conflit

Le blocage était abusif car RamaR:

Seul un mensonge sous-tend l'accusation:
j'ai collé 48 heures à Natmaka pour ses interventions agressives sur Discuter:Catastrophe de Tchernobyl, alors qu'il avaient été prévenu abondamment par Alex lbh et moi-même, et que Krolik lui avait notifié qu'il se sentait visé par son hostilité.

Krolik est un expert de l'énergie nucléaire qui a travaillé sur les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl, dont les commentaires sont intéressants, pertinants et précieux, et que je n'aimerais par voir Gemmiser. RamaR 11 mai 2006 à 18:36 (CEST)


C'est mensonge car les interventions en cause ne sont jugées agressives que par la coterie ('Med', 'RamaR', 'Alex lbh' depuis renommé Bradipus), qui ne les cite jamais, que 'Alex lbh' n'est intervenu qu'une seule fois et que 'Krolik' (qui croit que le prénom de 'Natmaka' est 'Nathalie'), posé comme cible de notre prétendue agressivité, sitôt informé de notre 'blocage', écrira Laissez nous revenir Nathalie. RamaR laisse entendre que nos propos pourraient expliquer que Krolik redoute de contribuer à l'article alors que, de selon ce dernier: Il y a deux ans j'ai déjà participé à la rédaction de l'article ((...)) il y a eu des "luttes au couteau" qui sont allées à l'époque, or nous (Natmaka) ne participons à l'élaboration de l'article que depuis 7 mois. Nos échanges avec Krolik furent, de part et d'autres, chargés d'un rien de l'acidité habituelle à un débat de ce type mais nul autre que la coterie de notre censeur ne s'en plaignit et notre dialogue avec Krolik continua après le blocage.

Par surcroît RamaR clame: Je croyais que Wikipédia n'était pas une démocratie ?, usant ainsi de l'amalgame déjà dénoncé grâce auquel certains administrateurs s'offrent une sorte de "permis de flinguer".

Le complément d'information proposé par RamaR:


Je ne suis pas en conflit avec Natmaka. La discussion que nous avions il y a une ou deux semaine s'est conclue par un accord

RamaR 11 mai 2006 à 18:49 (CEST)


... est tout aussi mensonger car il sait que le texte publié ne nous satisfait pas, comme longuement et clairement exprimé.

Un administrateur Wikipedia peut-il ainsi censurer et exclure sans étayer ou bien lui faut-il se contenter d'appliquer le règlement?

CONSOLIDER les apparences de l'accusation, en l'absence de la victime
Dans un débat qui s'ensuivit 'Med' comme 'Alex lbh' viendront une fois de plus soutenir RamaR en mentant ("insulter", "écumait"...) et en feignant une attitude pétrie de tranquille certitude, mais comme toujours sans citer ni établir de lien vers les propos à leur sens agressifs (tout en reprochant sans vergogne à des tiers cet errement même).

Des 'contributeurs' aux comportements de cabalistes ci-devant éclairés s'en prirent par ailleurs, immédiatement après ce blocage inique et selon la méthode ici exposée, à un autre contributeur. Un tiers, RitexSport, le clamera puis effacera l'expression de son juste courroux. À notre sens ce revirement illustre une convention implicite de ménagement, façon «pas de vagues!», maintenue même face à des comportements dangereux. Cet irénisme ménage les coteries.

APPELER À POURFENDRE L'"INFIDÈLE"
Lors de débats publics tenus hors de Wikipedia qui suivirent le conflit on vit des farceurs, des naïfs et des cabalistes tenter de nous discréditer. Ces derniers (ici: Med) s'emploient à accuser sans preuve, à condamner d'emblée toute critique et à attirer d'autres contributeurs de Wikipedia également désireux de censurer.

Des canaux IRC véhiculent une part des campagnes de dénigrement.

Arbitrage

Un arbitrage ainsi que les discussions liées) exposait dès 2006 l'une de ces coteries. D'autres contributeurs subissent, se manifestent, témoignent ou renoncent.

Certaines premières réactions d'arbitres laissent redouter que, selon eux et de façon habilement implicite, RamaR aurait sur le fond raison.

Nous redoutions un arbitrage dont la substance serait "tout ne pouvant être réglementé, un administrateur dispose de latitude d'appréciation et d'action dont le champ comme les effets échappent au comité d'arbitrage", ce qui nous semblerait inadéquat car notre affaire ne recèle rien d'inhabituel et tout y correspond à des éléments définis dans le règlement.

La liste des critères de blocage n'est aujourd'hui encore pas règle mais simple proposition. RamaR ne se croit semble-t-il pas tenu de la respecter. Par ailleurs il évoque des blocages donnés pour similaires, ce qui semble discutable (mais nul arbitre ne répondit).

Un arbitrage ainsi prononcé conduirait à un blanc-seing délivré par le comité d'arbitrage aux administrateurs qui, en pratique, pourront dès lors négliger le règlement. Cela enthousiasmerait les coteries.

La brouillon de première (20060605) proposition de décision d'arbitrage énonce en substance que la plainte est abusive, que le conflit de personne n'est pas établi, que tout le monde est de bonne foi et que le blocage n'était pas abusif.

Plusieurs arbitres s'y rallient d'emblée, évacuant ainsi la douloureuse nécessité de tancer RamaR, administrateur influent. L'arbitre Pabix énoncera: il faut recommander de justifier les blocages pour des conflits personnels. Ce n'était donc pas un conflit, mais il rappelle la nécessité de justifier les blocages pour des conflits personnels. Cet arbitre sera ensuite remplacé par Traroth.

Au moins trois arbitres jugèrent ensuite sur pièces puis consignèrent leurs commentaires sans souci de ménager qui que ce soit. Nous les en remercions vivement.

Le comité d'arbitrage a considéré qu'il n'y avait pas de dérapages graves ni d'actes de vandalisme évidents et que Ramar, administrateur était partie au conflit et a bloque l'autre partie, donc estimé que le blocage était abusif.

Des résumés de cette décision nous semblent distordus et partiaux:

Nous n'en demandons pas raison à son auteur qui, au début de l'arbitrage, montra clairement son biais (Le blocage n'est pas abusif, à comparer avec la conclusion de l'arbitrage) mais lui laissons une note.

Un débat résume certains éléments.

Autres dérives

L'article traitant de la catastrophe de Tchernobyl recèle depuis 2003 d'autres "informations" (Un réacteur à la conception et à la construction déficiente et série d'erreurs commises par les techniciens) rassurantes, mais ne fournit pas leurs références ("sources"), comme si leur caractère universellement reconnu ne laissait place au doute.

Or les sources de ces éléments, non révélées dans l'article, sont potentiellement biaisées car il s'agit d'un lobby d'industriels du nucléaire, ainsi que de l'AIEA et du CEA, tous promoteurs du nucléaire soucieux de présenter les causes de la catastrophe comme spécifiques à la centrale soviétique donc peu probables ailleurs. Les censeurs cités, qui condamnèrent par ailleurs efficacement des "travaux originaux" qui n'en sont pas, semblent peu soucieux de lever les doutes pesant sur l'origine d'explications conformes à leurs thèses.

Édition anglaise

L'édition en langue anglaise de Wikipedia n'échappe pas aux dérives.

Autres effets patents

EPR

Une discussion relative à une modification de l'article traitant de l'EPR (nouveau modèle de réacteur nucléaire) illustre à notre sens un mode de dialogue rendant plus difficile l'application de la tactique décrite.

S. Briat

Il en va de même pour l'article traitant des activistes hostiles au nucléaire S. Lhomme et, fin juillet 2006, Sébastien Briat. Notons que la suppression de ce dernier article nous enseigne que le 'consensus' en faveur d'une motion est atteint avec 12 voix favorables et 7 hostiles (63% favorables, sans quorum)...

Tchernoblaye

RamaR proposa la destruction d'un article traitant de l'association hostile au nucléaire Tchernoblaye. Lors du scrutin le contributeur (par ailleurs arbitre) "Alvaro" nota judicieusement (notes: PàS abrège Page à Supprimer, par ailleurs nous établissons les liens pertinents):

====Incohérence / notoriété / Neutralité====
L'incohérence, c'est celle des PàS où l'on s'oriente vers une suppression de "Tchernoblaye" et une conservation de Avatar Éditions.
"Tchernoblaye", près de 10 000 hits Google. Avatar Éditions, 58.Dans un cas, on parle d'autopromo, dans l'autre je parle de pub.
Dans un cas, on supprimerait parce que c'est non neutre et dans l'autre on conserverait parce que c'est l'une des rares maisons d'édition de tendance Nationalisme-Révolutionnaire.
Globalement, je m'interroge très fort ;D [[Utilisateur:Alvaro|Alvaro]] 27 mai 2006 à 17:18 (CEST)

Débat sur l'énergie nucléaire

Dans les discussions liées à l'article Débat sur l'énergie nucléaire certains répétaient à l'envi, en substance, pas de Tchernobyl possible en France (exemple: Prétendre que les centrales nucléaires modernes risquent de reproduire Tchernobyl, c'est comme prétendre que les réservoires de voitures risquent d'exploser de façon spectaculaire en cas d'accident de la route : c'est juste faux. C'était vrai dans certains cas, maintenant c'est faux., ainsi que (je) retire le blabla sur la gravité de Tchernobyl qui est hors sujet, et on _sait_ que Chernobyl est _impossible).

Des protestations s'élevèrent mais n'éteignirent pas ces affirmations.

Nous avons ensuite montré, grâce à une source solide, l'inanité du sens le plus pertinent, dans cet article, de ces déclarations: Une catastrophe aussi grave que celle de Tchernobyl n'est pas possible ici, car une catastrophe semblable (gravité 7, accident majeur, fusion du réacteur et explosion) à celle de Tchernobyl est bien possible, comme Alvaro le notait.

Cela déclencha l'ire de désinformateurs qui bataillèrent sans arguments puis accusèrent et provoquèrent gratuitement.

Le wikipompier s'employant à éteindre la querelle écrira à ce propos: Ramar est chiant, il est admin pourtant il n'a pas l'air d'en avoir le comportement... et ce n'est pas la 1re fois que ça lui est reproché... Si un jour quelqu'un peut le désadministré ça ne fera pas de mal..

Ce dernier dresse ensuite une liste prometteuse des éclaircissements souhaitables puis propose d'évacuer discrètement la question embarrassante par La catastrophe de Tchernobyl de 1986 est souvent utilisée pour arguer de risques dans l'industrie électronucléaire dont le caractère vague laisse entendre que l'argument évoqué ne tient guère. Dans ces domaines 'sensibles' l'encyclopédie devrait donc à son sens, lorsque les énoncés à l'ambiguïté lénifiante font l'objet de protestations étayées, "faire l'impasse", façon "de la désinformation, sinon rien".

Certains puissants sur WP, ainsi, se posent en compétents afin de tenter d'imposer de la désinformation puis, si leurs viles manoeuvres sont dévoilées, polluent la discussion afin de "justifier" une destruction incluant les critiques étayées. Ils peuvent ainsi systématiquement tenter de biaiser les articles sans jamais redouter d'être punis et en écoeurant les auteurs de contradictions étayées.

Notre exposé de tout cela sur WP a, comme prévu, été censuré. Pendant ce temps l'agence des énergies renouvellables allemande a décidé d'améliorer les articles traitant de son thème en payant des experts ainsi qu'un contributeur.

Réacteur nucléaire

Une thèse sourcée est arbitrairement et sans explication supprimée (car considérée comme négligeable?) sans que nul ne puisse ou ne veuille réagir.

Missile M-51

Là encore un administrateur s'arroge le droit de décider de ce qui est négligeable. En trois révisions: une, deux, trois.

Une demande d'arbitrage s'ensuivit.

BÀSM

L'absence de volonté de dialogue (l'un analyse et étaye tandis que l'autre assène) est souvent patente.

Autre coterie menant procès d'intention (affaire José Fontaine)

Certains semblent désireux de condamner un «activiste» auquel nul fait tangible n'est reproché. Cette coterie espère le clouer au pilori en rameutant afin de jeter l'anathème à l'unison, sans rien fournir de: On apprend incidemment que le plaignant est au moins aussi activiste (candidat lors d'élections) que sa victime. L'auteur de cette information gênante a été bloqué jusqu'à la fin de l'arbitrage pour avoir avoué une bêtise afin de présenter ses excuses, sans plainte de la victime de cette mauvaise blague ni jugement.

Par ailleurs le frère du plaignant condamna explicitement le cumul politique-Wikipedia mais néglige que son frère s'en rend 'coupable'.

L'accusateur, après une superbe envolée non étayée puisqu'il ne fait qu'interpréter des citations et rappeler des anathèmes, emploie le mot d'ordre magique, celui qui justifie tout: «j'agis désormais pour un intérêt que je considère comme supérieur : le projet WP». Comme l'exprime J. Fontaine : Que ceux qui me considèrent mal, donnent les preuves de leurs accusations.

Admins en folie

Exemple : le cas 'Essjay'

'Essjay', administrateur en vue de la version en anglais de Wikipedia (en passe de devenir arbitre) et salarié de J. Wales, s'inventa docteur en théologie et droit-canon afin d'imposer ses vues. Il fera toutefois amende honorable puis disparaîtra du paysage.

Exemple : le cas 'SlimVirgin'

SlimVirgin, administratrice active et très estimée sur Wikipedia en anglais, est accusée d'éditer des articles afin de dissimuler des faits, selon certains parce travaillerait pour une agence de renseignement. Tandis qu'un intervenant expose clairement en quoi une manipulation de ce genre serait fâcheuse, d'autres affirment qu'elle mène des cabales et que des destructions de 'révisions' (versions) d'articles dissimulent ses turpitudes et tentent de supprimer, sur WP, tout référence à l'affaire. Un autre, vraisemblablement J. Wales, vole à son secours sans fournir d'argument. Des tripatouillages affleurent.

Certains commentaires ouvrent peut-être d'autres pistes semblables. Certaines entités concernées ne dissimulent guère leurs intentions.

Accorder confiance a priori (Assume good faith)

RamaR en appelle à une confiance a priori (version dégradée du classique AssumeGoodFaith).

Elle semble souhaitable et bien exprimée par Ici il faut avoir confiance a priori!. Lorsqu'au fil des échanges les actions explicables par la seule mauvaise foi se multiplient... 'a priori' ne joue plus guère et il convient d'en tirer un enseignement.

Assume good faith semble souhaitable d'emblée... mais tant que mérité, ou plutôt tant que la probabilité de l'appliquer à bon escient est non négligeable. Nous nous employons à l'appliquer, comme le montre selon nous nos autres premiers échanges avec d'autres contributeurs. Toutefois lorsque des fâcheux la hissent en un étendard grâce auquel ils espèrent ne pas percevoir juste rétribution de nombreux d'agissements sournois... 'a priori' n'est plus de mise.

À ce stade tendre la joue gauche reste possible mais on peut préfèrer contester car il ne s'agit pas ici de spiritualité mais de progresser sur le plan des connaissances, contexte dans lequel l'émulation voire l'hostilité au mensonge, qui devient affrontement, assure depuis longtemps les meilleurs rendements. Éviter l'affrontement reste préférable mais n'est pas toujours possible, même si d'aucuns y excellent car comprennent les 'natures/mouvements' d'autrui, sont plus délicats ou diplomates voire hypocrites.

Des manipulateurs distillant leur désinformation dans Wikipedia en profitant de l'attrait exercé par les autres articles distordent cette confiance a priori en un faites toujours et malgré tout confiance (implicitement: même malgré des abus répétés).

Cette confiance a priori accordée quant aux intentions des contributeurs sert le désinformateur qui, lorsqu'on lui reproche un abus, prétend agir dans l'intérêt de Wikipedia, sans démontrer l'intérêt et l'inocuité de son action, donc comme si cette manifestation d'intention excusait tout écart.

Nous lui préférons la recommandation officielle selon laquelle Une des particularités de Wikipédia est d'être fondée sur la méfiance : il est en effet demandé aux wikipédiens d'être vigilants et critiques sur la qualité des contributions des autres acteurs. Éditer ou détruire des articles comme bloquer des contributeurs sont autant de contributions pour lesquelles l'expérience montre la nécessité de la vigilance comme du sens critique.

«Assouplir les règles serait inutile et dangereux !»

Certains administrateurs arguent d'effets pervers de la précision des règles, rendant difficile d'interdire certains comportements fâcheux ne correspondant pas parfaitement aux interdits bien définis.

On pourrait croire que ces administrateurs bénéficient du flou des règles dans leur guerre permanente contre d'habiles saboteurs exploitant des interstices du règlement. Nous avons demandé à plusieurs administrateurs des pseudos de fâcheux. Seuls 4 cas potentiels ("Gemme/Floreal/Flo(/Caverna?)", "Papotages", "Stuart Little" et un non-nommé employant de nombreux faux nez afin de bruiter) furent cités et des arbitrages, parfois difficiles, résolurent les 3 premiers (archives).

Les règles en place, rendant possible le blocage immédiat en cas de sabotage ou d'insulte patent, conviennent manifestement dans l'immense majorité des cas (en ne laissant, en 2 ans, que 4 cas non résolus) donc les administrateurs ne sont pas débordés à cause de la précision des règles. L'argument selon lequel des hordes de saligauds habiles exploitent le règlement, donc les critères d'exclusion doivent rester flous afin que l'admin tranche rapidement et annonçant qu'à défaut la situation deviendra «ingérable», est par conséquent nul et non avenu.

Qui refuse ces conclusions, considère impossible de forger des règles suffisantes et souhaite compenser cela en accordant totale confiance aux administrateurs doit admettre que ce n'est pas ce que décrivent aujourd'hui le règlement et les explications publiées, alors que le projet se veut transparent. D'autre part nul ne semble soucieux de la dérive majeure éclairée par le présent (entente entre administrateurs => pas/peu d'instruction (examen des cas) => des administrateurs désinformateurs exécutent sommairement leurs contradicteurs).

Enfin sociaux !

Après avoir nié toute discrète entente («il n'y a pas de cabale») certains expliquent, surtout depuis l'exposition de la liste secrète et du mode d'usage de certains canaux IRC, que tout groupe social communique ainsi de façon privée. Ce défaut de transparence écoeure ne correspond guère à un projet transparent mené par sa communauté, cette dernière mandatant les admins/arbitres/..., (et non «étant menée par eux») avec Wikilove et confiance a priori. La présentation de Wikipedia et son règlement devraient exposer d'emblée que les administrateurs y forment comité éditorial, qu'ils jugent souverainement de ce qui peut ou non s'y trouver.

Enfin libres !

Tout parallèle entre le processus théoriquement sous-jacent à Wikipedia avec celui des projets libres (par exemple en adoptant le principe avec suffisamment de paires d'yeux, toutes les erreurs sont révélées) n'a guère de sens car tout projet libre, surtout réputé, est officiellement tenu par un mainteneur (il peut s'agir d'un comité), sorte de « dictateur éclairé » dont la relation d'ordre fondamental avec le projet est d'emblée claire pour tous (il en est d'ordinaire le créateur, ou son héritier, et contributeur majeur) auquel le projet appartient en cela qu'il décide d'y intégrer ou non ce qui est proposé («contribué»), déterminant ainsi souverainement ce qui est ou non pertinent. Nul n'endosse de façon justifiée ce rôle quant au contenu de Wikipedia où des administrateurs tentent de l'assumer sans apport décisif au projet, reconnaissance du gros des contributeurs ou règlement clair structurant leur action, ce qui cause une part de la gabegie (d'autant de certains sont naïfs ou véreux donc servis par les scrutins aisément distordus). En cela que Wikipedia est distinct de l'approche « libre ».

Notons par ailleurs que, pour ce que nous en comprenons, nos sociétés (dans le monde réel) semblent peu désireuses de laisser des policiers s'arroger un pouvoir.

La quantité d'interstices dans le règlement augmente avec son flou donc, indépendamment de la capacité des administrateurs à bloquer sans en appeler à une règle précise, la proportion de bloqués souhaitant arbitrage augmente avec l'imprécision des règles, qui par surcroît rendrait l'arbitrage plus difficile et critiquable.

Or durant longtemps nul ne s'inquiéta de la proportion de contributeurs qui, bloqués par un administrateur (indélicat ou emporté) alors qu'ils ne commettent rien d'indéniablement fâcheux (vandalisme, injure, menace, violation du droit de la propriété intellectuelle... patents), cessent de participer. Une "carte blanche" délivrée aux administrateurs ne chassera peut-être apparemment personne mais certains de ses effets (blocage abusif, sans recours possible) écoeurent des contributeurs potentiellement précieux, qui renoncent au projet sans que nul n'en tienne compte.

Nous ne préconisons pas d'étoffer les règles et l'appareil (par exemple en y greffant avocats et procureurs), mais au contraire de rendre le règlement clair, précis, concis et légitime car explicitement accepté par la communauté et respecté. Écarter vandales et ahuris semble possible sans pour autant laisser des administrateurs commettre impunément des abus.

Lire à ce propos un discussion révélatrice suivie d'une proposition, comme on pouvait le craindre d'emblée dénigrée puis négligée.

Le règlement est nécessaire

Selon certains Wikipedia élabore une encyclopédie, non un règlement et nous en convenons. Toutefois le respect de conventions communes améliore l'agrément et le rendement des travaux, comme le rappelait la règle:
Notre but avec Wikipédia est de créer une encyclopédie libre ((...))) Atteindre ce but nécessite l'édification de règles communes pour nous assurer que nous travaillons ensemble, dans la bonne direction, avec le moins de heurts possibles. Il existe donc certaines règles communes et autres recommandations

Erasoft écrivit:


la façon d'éviter qu'il y ait débat, c'est qu'il y ait des règles. La situation est clarifiée, il n'y a plus débat. Finalement, l'utilité sociale d'une règle est souvent plus grande que celle des discussions éternelles qui sont la conséquence de son absence ((...)) Juridictionnaliser et bien juridictionnaliser : c'est-dire qu'à cause égale, il y a conséquences égales. C'est inscrire le bon-sens dans une règle. C'est dire que s'il faut du cas par cas, et bien on dit que c'est au cas par cas. C'est exclure le doute, préjudiciable aux arbitrés, et dont les malins profiteront toujours.

Mener un 'projet libre' n'implique nullement l'emploi de conventions (règles y compris) lacunaires ou bien la faculté, pour certains (même les plus actifs), de s'arroger du pouvoir en bafouant (ou écrivant seuls) le règlement. En réalité seuls progressent sans cahots et gâchis les projets libres clairement et suffisamment structurés (Linux, Perl, Python, Apache...). Atteindre à cela demande des efforts, nécessaires mais négligés sur Wikipedia.

Par ailleurs des saboteurs (vandales...) menacent le projet, et leur interdire de nuire au projet justifie le règlement définissant les comportements non souhaités, appliqué par une police (les administrateurs) et par un comité d'arbitrage (afin de séparer les pouvoirs)... Un règlement est donc bien nécessaire lorsque tous peuvent participer mais que certains sabotent. Déclarer par exemple oublions ces règles, place à la rédaction encyclopédique ne tiendrait qu'en l'absence d'abus distordant des articles ou écoeurant des contributeurs, or ces écarts existent.

Ne pas respecter une règle en invoquant le document De l'interprétation créative des règles (résumé par Si les règles t'empêchent d'améliorer ou de maintenir la qualité de Wikipédia, ignore-les) afin de rejeter les critiques ne devrait pas être toléré en cas de protestation car il précise: Invoquer ce principe d'interprétation des règles ne convaincra pas pour autant tout le monde que vous avez raison, vous devrez donc persuader le reste de la communauté que vos actions étaient une amélioration de l'encyclopédie. Cela correspond à un consensus manifesté par l'absence de veto, malheureusement aujourd'hui négligé.

Chapmancentral et Mr. Magoo

Me and Wikipedia est inepte car nombre de règlements établissent en effet des conventions que les parties sont libres de ne pas respecter strictement moyennant un accord préalable (parfois tacite) n'excluant aucune d'elles. Selon cet auteur ceux qui refusent ainsi, parfois, de négliger des règles (donc interdisent de les ignorer 'by common consent') sont des ahuris (des 'Mr Magoo'), ce qui rend le règlement inutile puisqu'en cas de désaccord il suffit que l'une des parties décide de ne pas le respecter pour que l'autre ne puisse l'invoquer. Les contributeurs doivent amender le règlement (modifier ou abroger des règles), non son application (sous peine de devenir des tribunaux populaires décidant librement d'appliquer ou non une règle à un cas donné).

Nous avons demandé à l'auteur d'éclaircir cela:


Another Magoo sidesteping

I don't understand this: "a long-standing principle which allows you to
sidestep any bureaucracy in order to get straight to where, by common
consent, the project needs to be. On the roads, this is the average
driver. On Wikipedia, this is the average editor. Some people just don't
get it. The Mr Magoo types. One must kindly but firmly escort them to the
door."

When it comes to sidestep any rule by common consent how can one say that
there is common consent when some disagree? Isn't a true, full and complete
consensus only attained when every contributor has a veto right?

On the road a driver often refuses a sidestep, pertinent rules therefore
apply and I have to see one asking the other drivers around for help to
boot him off the road!

However, as WP puts it, "A too-strict requirement of consensus may
effectively give a small self-interested minority group veto power over
decisions.".

Therefore a project can either enforce the too-strict requirement of
consensus (everyone benefits from a veto right) or it can set up a vote for
each contested proposal, to forbid abusive vetoes.

But votes only have value when there is no major fraud, which in turn
forbids anonymity (sock puppets...). Wikipedia seems not ready for this.

Such voting system also imply a clear decision about some proportions
needed for a proposal to pass (I mean for example some "when at least 1/20
among contributor vote, and 2/3 of all votes accept the prosal (vote
'pro')". There is nothing like that on WP, and I could not find any
explanation giving answers to all those considerations.

Worse: this "escort them to the door", which seems to be often used on
Wikipedia, is much more unfair than a more classic approach
(non-sidestepable rules, arbcom when there is a dispute...) because it
is less systematic and transparent. It directly leads to some form of
mob rule, especially administrators (sysops) escaping their pure 'cop'
("applying the rules") mission and elevating themselves to the judge
or even proprietor status (assessing a situation and freely acting,
"creating rules on-the-fly"). It is possible because, in such a case,
very few other admins and contributors will take the time to analyze
the case at hand, as most will think "a pair/trio of admins say that a
given user is a vandal/aggressor/whatever so let's boot him/her". I
was a victim of this approach on WP fr, then the arbcom recognized it
at abusive, but for one ready to fight like me, how many arbitrarily
booted?

Leveraging the project implies contributors, letting them cooperate imply
rules, rules are there to be respected and enforced. This 'sidesteping' thing
works by common consent. Deciding to ignore any refusal in order to spare
time is somewhat like the quick and dirty approach in software development,
which often induces growing pain.

English is not my mother tongue, I'm French and I may even be a Mr. Magoo,
so bare with me. Natmaka 09:49, 30 January 2008 (GMT)

Pour toute réponse il détruisit toute les discussions liés à cette 'page' puis 'verrouilla' ('protection') le tout, afin d'interdire toute nouvelle question. Le bel esprit encyclopédique que voilà...

Participation de l'administrateur aux décisions portant sur sa mission

Étendre la marge de liberté de l'administrateur en rendant les règles définissant sa mission très floues, en somme, facilite les errements, en particulier les blocages abusifs, et rend plus difficile de les détecter et d'arbitrer.

C'est pourquoi un administrateur rigoureux donc soucieux de servir la communauté plutôt que d'imposer sa vision, s'abstient de voter (mais pas de conseiller) lors des décisions portant sur le règlement encadrant sa fonction, et que le sens (fond) de toute règle doit être réputé intangible pour tous hors prise de décision, surtout lorsque l'urgence des modifications n'est pas démontrée.

Coup d'état/blague/folie/piratage en cours?

Une modification du texte décrivant la mission des administrateurs, effectuée par l'un d'eux mi-2006, place Wikipedia sous contrôle des administrateurs dont la liste des actions autorisées, jusqu'alors précise, devient "non exhaustive" (en pratique cela signifie "ses actions non citées dans la liste sont OK") tandis que son mode d'élection (jusqu'alors à la majorité) devient un simple "vote" (sans plus de précision).

Ces modifications du règlement, effectuées sous un compte d'administrateur, ne furent adoptées (ni même discutées) par la communauté. Elles établissent que "Dans des cas moins tranchés, il ((l'admin)) doit s'en remettre à la communauté", donc "hors de ce qui ne figure pas dans la liste non exhaustive, il faudra obtenir la permission", ce qui signifie en pratique "feu à volonté!" car une liste "non exhaustive" autorise tout.

Notre exposé public de cela, sur Wikipedia, a été écarté.

Puis un amendement (effectué par un autre administrateur) tout aussi imprécis (remplacement de liste non exhaustive par entres autres et ajout tout aussi imprécis de la la communauté dans la liste des instances de recours), suivi d'une autre version floue ne restaura à notre sens pas le règlement théoriquement en vigueur. Le règlement passe ainsi de "voici ce que l'administrateur doit faire, en cas d'abus le comité d'arbitrage tranchera" à "l'administrateur fait ce que bon lui semble, voici quelques exemples. En cas d'abus le comité d'arbitrage et la communauté trancheront" (sans aucune précision quant aux modalités).

Un contributeur ancien, réputé et bureaucrate Wikipedia s'en étonna comme nous.

Tout cela néglige les sanctions établies par une décision ainsi qu'une prise de décision pertinente qui s'étiole.

Cet embarras a fait l'objet d'un arbitrage durant lequel, sitôt notre notre réponse lue, l'administrateur en cause souhaita l'interrompre et déclara vouloir discuter (après avoir refusé de le faire) puis se défaussa aussitôt.

Les non-administrateurs soucieux de tranquillité restent en rangs par deux et filent droit, d'autant que le comité d'arbitrage compta ensuite certains des administrateurs aux comportements illustrés dans le présent (élection). I, for one, welcome our new Trusted (coucou Alvaro!) Masters.

Deux administrateurs (~Pyb et Solensean) sont membres du comité d'arbitrage. Ils ne sont pas mauvais bougres mais connaissent personnellement la coterie, ce qui pourrait ajouter aux biais consécutifs à la confiance a priori accordée à tout collègue administrateur, à une étrange conception de l'esprit de corps.

Anecdote: coup de folie d'administrateur.

Début 2007, vraisemblablement suite à divers propos échangés lors des discussions liées à un arbitrage en cours, des admins effectuèrent des modifications semblables. Nous avons en vain demandé de passer par une prise de décision de la communauté. Une proposition de décision résoudra peut-être cela.

En mars 2007 une affaire semblable, mais réciproque (un utilisateur modifiait une page méta qui n'est pas une règle), naquit.

Les manipulations douteuses d'aministrateurs (le commentaire est trompeur, bloquer plus de 24 heures un contributeur s'il s'agit d'un premier blocage disparaît sans consultation et selon les circonstances apparaît de même) continuent et leurs effets perdurent. Des policiers écrivent ainsi seuls les lois qu'ils sont chargés de faire respecter puis jugent sommairement... et cela n'inquiète pas la communauté.

WP:POINT laisse toute latitude aux administrateurs

La recommandation intitulée Wikipédia:Ne pas désorganiser Wikipédia pour une argumentation personnelle, dite «WP:POINT» laissera toute latitude aux administrateurs car recèle:

contester une règle de WP ou bien contester son application par un administrateur, même si elle est jugée maladroite ou injuste, n'autorise personne à les détourner ni à se livrer, en se faisant justice soi-même, à des actes assimilables à du vandalisme.

Nulle définition de ce qui est assimilable à du vandalisme n'est proposée, donc tout administrateur douteux peut saquer en assimilant arbitrairement (All resistance is futile, you will be assimilated!).

La proposition précise:


Dans un tel cas, mieux vaut s'appliquer sereinement à prouver sa bonne foi, en s'inspirant de cas similaires qui ont connu d'autres issues (la « jurisprudence wikipédienne»)

s'appliquer sereinement à prouver sa bonne foi mène au noyage de poisson et provocations éclairés.

L'adoption de cette recommandation rend plus difficile de protester lorsqu'un administrateur censure de façon partisane.

Les admins bannissent librement

En avril 2007 des administrateurs bannirent un contributeur (prérogative du Comité d'Arbitrage, non des admins) par un scrutin informel entre admins qui souleva peu de protestations.

Autres dérives constatées

Nous avons retenu quelques cas éclairants, à des titres et degrés divers.

Lucrèce, 200607

Dans ce dialogue les accusations («insultes, conflits ne débouchant sur rien de positif ou dégradations» puis «injures, les insultes, l'agressivité, l'obstruction, et le contournement de blocage») ne sont pas étayées. Au contributeur qui souhaite savoir lequel de ses écrits lui sont reprochés un administrateur suggère d'éviter ce genre de réthorique enflammée : elle ne convaincra personne, ou alors, pas de ce que tu veux.

HDDTZUZDSQ, 200607

Un autre administrateur sanctionna un autre utilisateur non coupable de vandalisme ou d'injure. Il qualifia le 'comportement' du contributeur de 'problématique', négligea qu'il était lui-même juge et partie dans le conflit cité, invoqua des décisions sans en founir les références, employa des dialogues entre contributeurs pour affirmer que l'un d'eux fut agressé afin de punir l'autre (sans étayer cela, par exemple en citant une plainte), affirma que l'utilisateur agissait afin de désorganiser Wikipedia pour une argumentation personnelle (exploitant le WP:POINT grâce auquel la seule appréciation d'un administrateur rend une action du contributeur assimilable à du vandalisme)...

L'argument selon lequel la vision personnelle des objectifs de Wikipedia du contributeur ne serait pas adéquate tranche, d'autorité, une proposition de suppression émise par l'administrateur bloqueur lui-même, 26 heures plus tôt..

Un autre administrateur se chargea dès lors du blocage et cela déclencha la curée.

Une justification proposée ne procède nullement de la définition officielle de la mission d'un administrateur: Markadet considère que tu es un activiste ((...)) activité normale d'un admin qui empêche la dégradation de l'encyclopédie par un activiste.

Les éléments étayables et pertinents, par exemple proposés par M. Menal (HDD a tenté à plusieurs reprises le passage en force...) semblent recevables mais l'affaire relève du comité d'arbitrage, non d'une exécution immédiate par une cohorte d'administrateurs.

Cet utilisateur, depuis cet abus, n'est plus actif.

Propagande de la Chine populaire

Certains interviennent comme le feraient des agents de propagande du Parti communiste chinois, allant jusqu'à supprimer la thèse la plus commune hors de Chine. Leurs maigres explications et inepties ne rassurent guère.

Ces manoeuvres visent à laisser, dans les articles, les seules thèses des autorités chinoises, si possible sans les leur attribuer afin, implicitement, de les donner pour autant de vérités universellement reconnues. On sait ce qu'il en est.

Là encore des puissants peuvent semble-t-il se permettre de rémunérer leurs auxiliaires, qui lutteront plus efficacement contre leurs contradicteurs car disposeront de temps.

WP en anglais n'est pas épargnée.

J-P. Petit

Résumé: Jean-Pierre Petit, astrophysicien et directeur de recherches au CNRS à présent retraité, était sur Wikipedia un débutant maladroit et non neutre mais plein d'allant.

L'historique de ses contributions révèle selon nous que certains ne souhaitaient pas que Wikipedia détaille sa théorie des « univers jumeaux », pourtant publiée dans une revue scientifique (Astrophysics and Space Science, 1995). Selon la règle relative aux travaux inédits cette publication suffit à rendre le sujet pertinent dans l'encyclopédie (que la théorie soit ou non démontrée fausse ou avérée) et nous n'avons su trouver de déclaration mettant en doute sa réalité, le sérieux de la revue ou un motif de rejet relevant du règlement. Tout se déroula comme des administrateurs de Wikipedia y formaient comité de lecture.

Durant d'âpres discussions (provocations ? peut-être de part et d'autre !) M. Petit s'est mal comporté puis fut expulsé.

On pourra lire un dialogue pertinent et le témoignage de l'intéressé, avec le recul comme à chaud. À ces critiques étayées nous n'avons guère trouvé que les piètres réponses habituelles.

Un scientifique soucieux d'écarter les scories s'emploiera, plutôt qu'à les censurer, à en montrer l'inanité (en montrant que rien n'est publié dans une revue sérieuse à comité de lecture, ou que nul autre communication publiée ne cita voire que des communications réfutèrent la thèse, donc sans WP:TI). Le traitement de la thèse d'Elisabeth Teissier, par exemple, est conforme aux conventions et règles : WP rend compte de son existence et de son contexte, puis du fait que des sommités la rejetèrent.

Citations

Opinion du co-fondateur de Wikipedia

Larry Sanger, co-fondateur de Wikipedia, lance un projet nommé 'Citizendium', empruntant (branche alternative, fork) à Wikipedia, grâce auquel il espère résoudre de serious and endemic problems de Wikipedia dont la liste commence par:
The community does not enforce its own rules effectively or consistently. Consequently, administrators and ordinary participants alike are able essentially to act abusively with impunity, which begets a never-ending cycle of abuse.

C. Castoriadis

Cornélius Castoriadis, dans «L'état du sujet aujourd'hui» in «Le monde morcelé», écrit :
L'histoire récente et présente montre des exemples massifs et épouvantables où les dernières traces de réflexivité et de volonté propre que peuvent posséder des êtres humains sont ramenées à zéro par l'institution sociale (politique).

La première étape de l'anéantissement de la «réflexivité et de [la] volonté propre», c'est la suppression du nom propre, imposer l'anonymat : les auteurs ne s'expriment plus en leur nom à eux, mais au nom de la cause, du parti, du peuple, de la communauté.

L'argument pour faire accepter cette annihilation de soi, c'est la lutte contre les autorités bourgeoises, les mandarins. L'idée derrière, c'est que l'individu, entièrement déterminé par sa position dans les rapports de production, n'a que l'illusion de l'autonomie.

Bien sûr c'est une fallace : les bureaucrates qui tirent les ficelles capitalisent sur ce travail anonyme dont ils peuvent s'attribuer le mérite.


S. Colbert

S. Colbert déclara : Wikipedia is as much a cult as an encyclopedia. The message of the cult is that falsehood is acceptable but that submission to the will of a self-described community is paramount.

Wikigroaning

Voici un jeu dont l'objectif est de trouver des paires d'articles Wikipedia dont l'un est générique et utile au plus grand nombre tandis que l'autre, traitant d'un thème proche, présente un intérêt plus «ciblé» (ahem) mais n'en est pas moins plus étoffé... c'est le Wikigroaning!

Déclarations et maximes

Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux, l'autorité de rien et de personne, alors, c'est là, en toute beauté, et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

Ce qui est permis à Jupiter n'est pas permis au boeuf (Quod licet Iovis, non licet bovis)

Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit. (Lacordaire)

Sans loi pré-existante il n'y a ni crime, ni sanction (Nullum crimen, nulla poena sine praevia lege poenali, Feuerbach, reprenant Cesare_Beccaria).

Qui gardera les gardiens? (Quis custodiet ipsos custodes?)

Témoignage d'admin, en anglais

Voici un témoignage explicite (malheureusement anonyme):
Hi everyone,

to those I've known at Wikipedia and worked well with, thanks for the good times. I used to believe in Wikipedia. It was worth a lot to me, it was fun, it was good to work on articles.

But I'm quitting. It's sad to say, I know, and even sadder that due to my reasons for quitting, I can't trust leaving a goodbye message on my user page or mailing from my normal account. But for the things I am about to say, I know that several admins and possibly those higher up in the project would ban me just for saying it. I know this message may never reach this list either, but I'm at least going to try. I'm doing it this way because someday, I might want to come back, and I'd like to be able to come back under the same username I left.

I'm quitting wikipedia because I don't like what I've seen too many admins become. Self-righteous, arrogant, self-centered, conceited... jerks.

I've seen too many admins who believe that our civility policies only apply to the normal editors. Too many admins whose first course is to insult a new user in order to see if they get a "reaction" so that they can spank the new user for talking back to an admin.

I've seen too many admins block accounts for infinite duration on flimsy evidence or mere whim.

I've seen admins block accounts with the reason of "name..", and then block another account for the reason that it was a "suspected sockpuppet" - of the offensive username block.

I've seen more accusations thrown around of someone being a "sockpuppet" of another user. Time and again, I looked through the edits, and I didn't see it. Instead, what I saw were users who were systematically hounded until they finally broke down and broke the civility rules, and then as an afterthought someone came up and said "oh, it doesn't matter, they were a sockpuppet of X anyways", thereby removing all culpability on the part of the abusive users who had spent time hounding and abusing the newbie to the point of cussing or vandalizing.

I've seen the way accusations of "sockpuppet" have become a way of life in content disputes, and I've see how the admins on wikipedia do absolutely nothing about it. Too many despicable pov warriors spend their time accusing anyone they disagree with on one article or another of being a "sockpuppet", and never does a CheckUser come back innocent. The one time I ever saw CU come back inconclusive, the admin blocked them for being a sockpuppet anyways, claiming they had "proof" in the form of edit summaries, which is to say that the user was editing on the same article where the admin's friends had previously harassed someone.

I saw a thread earlier today which I thought was monstrous - a user whose talk page was locked for "unblock template abuse", whose only crime or "abuse" of the template was removing the template after the blocking admin consistently and maliciously removed it. This thread was stopped by the assertion of David Gerard that the person who started the thread was "Enviroknot." I don't give a damn who started the thread, if the question is valid, the question is valid. I looked at the user in question, and I see plenty of problems with the way it was handled, and at least two admins who deserve at the least a stern censure and at the most, de-adminning for abusive behavior. We NEED users to bring these problems up. We NEED to cull the herd of abusive administrators.

But there's no way in hell I can say that with my normal username, because David's terms are clear: the usage of the term "sockpuppet" stops all rational discussion, and anyone disagreeing with David gets banned.

Anyone who says that there are abusive administrators out there, or speaks out against a specific one they've had a run-in with? The cry of "Rouge Admin lololol lets see how can I pwn this noob today, take that and stop annoying the admins" is the cry that goes out, not "that sounds serious, I'll take a look."

We are too arrogant. I've seen Jimbo use the excuse of "well troll X doesn't like it so they are doing right" or "well you must be correct because the wikipediareview crowd doesn't like you" as a way to justify bad behavior in the wikimedia IRC room and even on this list. I've seen countless times where good users are attacked for speaking up and saying this same thing: We, the overwhelming number of admins on the project, are too arrogant. Too self-centered.

We spend too much time "defending" wikipedia and not enough time bringing new users into the fold, being polite, being nice. Teaching them about policies, about the manual of style. Editing alongside them. Admins are supposed to be "just another editor with a few extra buttons", but too many admins today get drunk on that power. They insist that normal editors are "beneath" them, that they should be able to own articles and give their friends a hand up when content disputes arise. If you're friends with an admin, rest assured that your buddies will call someone a name, get one called back, and then ask you to punish the other guy for "incivility." And you'll do it, too, without a moment's hesitation, simply because you have the power to do it.

I've sat in the IRC channel watching a user come in to ask for help only to be rebuffed, attacked, insulted, and finally booted because "no new user could ever find the IRC chat room, they are obviously a sockpuppet of some disruptive user." I sat by silently because I knew if I spoke out, they'd just boot me too for being "disruptive."

And you know what? I'm tired of it. Our articles are suffering because even the good edits of supposed "sockpuppets" are being reverted by overly-zealous admins who believe that they have to hunt for every edit made by someone they think is banned - even if it's just a typo fix - and revert it. Yes, I have watched this in action. I have watched admins put obvious page-tagging edits like an insertion of "joe is a fag" back because the user who reverted the vandalism was someone deemed a "sockpuppet" by our completely erroneous and pointless system.

The Wiki is broken. It's not the vandals who broke it. Those we could handle. It's not the edit warriors who broke it. Those we can handle.

WE, the admins of wikipedia, broke it. We broke it by being stuck-up jerks. We broke it by thinking we are better than normal editors, by getting full of ourselves.

And every one of the admins on wikipedia, myself included, has been guilty of it at one point. Some are more guilty than others. Some are jerks 100% of the time. Some have become so obsessed with their pet sockpuppet, be it Enviroknot, Freestylefrappe, Willy on Wheels, Entmoots, Pigsonthewing, JarlaxleArtemis, Karmafist, Lir, PoolGuy, or whatever else their pet sockpuppet of the week is that they are no longer useful.

Some never should have passed RFA to start with. Some deliberately gamed the system and pulled support from a specific interest group to get passed, then turned around and started immediately abusing their power to help the interest group and haven't stopped since. Some are likely sockpuppets of serial edit warriors.

Some are just insane.

And some of us just are human, and fail to appreciate that, and fall victim to power tripping behavior. I think that the admin behavior which made this list moderation-default falls under that. But that's another of those things that is "not up for discussion."

Too many things are not open for discussion. Too many of the verboten topics center around people who are on power trips, or were at the time they took some action. Too many times admins seeking to consolidate their power bases or trading favors with other admins have stood up for improper, abusive behavior.

So, I'm out. As long as the cult of adminship reigns here, wikipedia's not going to improve. New articles may come and edits might be made eventually, but the state of wikipedia, our accuracy, our reliability, WILL fail as long as admins are allowed to champion abusive users or be abusive themselves and simply get away with it time and again, rubber stamped by secret evidence and higher-ups who are more interested in their own power than making a better encyclopedia.

Jimbo, this might as well be an open letter to you too. None of the rest of these spineless yes-men will ever say these things to your face. Hell, I couldn't at the last meetup, because I was so afraid that you or Danny or one of the other high-ups would note down my username and ban me. That's the atmosphere you've cultivated.

Peace out.


Alvaro monte au créneau

Alvaro (arbitre et admin), fin décembre 2006, tenta vaillamment de résoudre certains des problèmes ici exposés. Bravo!

Une discussion révèle tout d'abord que certains, y compris au moins un administrateur-arbitre, prennent conscience d'abus:


Dorémi ((NdÉ: un contributeur protestant contre la censure)) arrive avec des tonnes de sources, des évènements notables. Et Rama, en petit chef : « ah non, accidentel» «pas notable»... sans rien de solide. Bref, je fais la gueule. Alvaro 20 décembre 2006 à 17:30 (CET)

L'effort prend forme dans des discussions liées à un article, puis prend un tour plus général:
Je ne suis pas (pas plus que Markov) spécialement intéressé par ces articles. Nous sommes arrivés tous deux là-dedans en tant qu'arbitres suite à la demanande de déblocage de Dorémi auprès du comité d'arbitrage. Markov et moi devions surveiller Dorémi, d'où mon blocage, par exemple. Et là j'ai vu comment étaient menées les discussions. D'un côté, Dorémi avec des arguments (faut trier aussi ;-)... de l'autre que dalle ou presque, que de l'ironie, des attaques perso.

((...))

Med et Rama sont 2 admins en qui j'ai toute confiance quant à leur implication dans notre projet. Mais je n'ai plus de doute sur leur côté partisan concernant tout ce qui touche au nucléaire

((...))

qu'avons-nous constaté ? D'un côté, des gens contribuant depuis pas mal de temps sur wp, parfois en années, dont des admins, de l'autre un nouveau contributeur, affichant ouvertement ses idées. Entre les deux, un tas de règles, genre sourcez, restez au plus près des arguments, soyez courtois, pas d'attaque perso... Et là, Markov et moi sommes tombés sur le cul. C'est les vieux contributeurs qui respectaient pas nos règles, multipliaient les digressions hors-sujet, les attaques persos, alors que le nouveau contributeur, lui, respectait nos textes ! D'où mes coups de gueule contre Rama et Med


(Note: Rama est le pseudonyme qu'utilise RamaR sur Wikipedia en langue anglaise)

Gageons toutefois que cet administrateur clairvoyant donc accusateur a reçu un appel à l'union sacrée voire a été menacé, de façon plus ou moins voilée, d'être publiquement accusé de troller voire de trahir. Cette façon de ne pas traiter des problèmes ne correspond pas aux valeurs du projet (communauté donc transparence des dialogues relatifs à des comportements publics, méritocratie...) mais les coteries échappent aux règles.

Les accusations non négligeables et recevables seront ainsi enterrées, un peu de temps laissera la poussière retomber puis la désinformation reprendra comme devant.

C'est manifestement d'ores le cas en ce qui concerne Med, dont Alvaro dénonça le 23 décembre certains abus et qui parvient à faire balayer sous le tapis l'exposé de ses turpitudes, par ses accusations (tu n'adhères pas au concept de neutralité de point de vue) dont il ne montre pas la pertinence. La réécriture de l'histoire cède place à la déportation dans l'historique: certains escamotent l'histoire-risque.

Nous redoutions que de semblables pourparlers soient menés en sourdine (IRC, mail...) avec RamaR, de façon plus efficace car discrète, mais...

... Alvaro déposa le 4 janvier une remarquable demande d'arbitrage.

Merci à lui de traiter ainsi, courageusement, de méfaits constatés.

Les arbitres, pour la plupart admins, décidèrent de ne pas tancer leurs collègues mis en cause puis quelques protestations s'élevèrent. L'exposé de Markov nous semble mesuré.

Candidat au Comité d'Arbitrage, nous avons essuyé un tir de barrage de votes hostiles d'admins donc supposons que ce dont traite le présent semble normal à tous ou que le gros des contributeurs accepte la mainmise (The Calculus of Consent...).

Traroth monte au créneau

Traroth, autre briscard réputé (contributeur depuis 2003, administrateur, bureaucrate, ancien arbitre...), révèle la mauvaise foi puis refuse de se soumettre, accuse clairement et, pour toute réponse consistante, se voit prêter des intentions et traiter de fou.

Support Our Troops

Des administrateurs fondèrent un Front de Libération des Administrateurs. S'agit-il de laisser croire qu'ils ne seraient jamais qu'injustement accusés, d'instiller qu'exposer les écarts de quelques administrateurs équivaut à les quereller tous en tant que tels?

Chomsky écrivait :


the point of public relations slogans like "Support Our Troops" is that they don't mean anything [...] that's the whole point of good propaganda. You want to create a slogan that nobody is gonna be against and I suppose everybody will be for, because nobody knows what it means, because it doesn't mean anything. But its crucial value is that it diverts your attention from a question that does mean something, do you support our policy? And that's the one you're not allowed to talk about.

Certains critères de suppression d'articles sont inadéquats

La décision de supprimer un article ne s'impose que dans de rares cas (lire à ce propos la note relative aux critères de suppression) et les critères d'admissibilité des articles, comme exposé ci-devant, restent flous.

Le scrutin visant officiellement à aider un administrateur à décider de la suppression d'un article confère beaucoup de pouvoir à ses participants car, si une "prise de pouvoir" menant à l'investiture d'un comité de censure paraît peu vraisemblable, l'entrisme menace et progresse grâce à l'inertie et au manque de moyens. Nul ne connaît la proportion d' opinions ("suffrages") exprimés par des faux-nez) impliqués lors de chacun de ces scrutins.

Critères de la notoriété et de l'intérêt encyclopédique

Deux de ces critères sont la notoriété du thème traité et de son intérêt encyclopédique. Certains articles traitant de thèmes ainsi jugés trop secondaires n'ont aujourd'hui pas droit de cité sur Wikipedia (exemple: LOLICA).

Pour ce que nous en savons les encyclopédistes classiques, aux moyens limités, employaient ces critères afin de décider de ce dont il leur fallait traiter au plus vite, en négligeant temporairement le reste. On pouvait alors également redouter que le gabarit de l'encyclopédie augmente au point d'en rendre le nombre de volumes imprimés rédhibitoire, ou que l'on traite de sujets trop volatils car immatures, en devenir.

Ces critères sont inutiles sur Wikipedia car:

Par ailleurs l'encyclopédie érige ce dont elle traite au rang de "savoir" (le dictionnaire ne recèle que des conventions) et, puisqu'elle vise à l'exhaustivité, certains lecteurs jugent que ce qui n'y figure pas n'est vraisemblablement pas un savoir.

Il nous semblerait juste et utile de renoncer aux critères de notoriété et d'intérêt encyclopédique, à présent inutiles et que certains emploient afin de censurer ce qui ne correspond pas à leurs convictions/thèses ou bien pour se poser ainsi en "juges" épurant Wikipedia.

Pitoyable tentative de vengeance

Bien après parution du présent document, et alors qu'un arbitrage durant lequel nous avons témoigné le mettait en cause, le contributeur 'Manchot' employa ce critère afin de proposer la suppression de l'article traitant de l'auteur, ce qui laissa des détracteurs épancher leur bile.

Critique: risque de vandalisme et de diffamation

Hypothèse:
Je me demande donc s'il faudrait renforcer les critères de notoriété et d'intérêt, ou leur application, afin d'éviter de se retrouver avec une myriade d'articles que personne ne suit et qui sont un terrain pour le vandalisme et la diffamation.

(Source: Discussion du bistro de WP fr, 17 février 2006, 'Sources et controverses')

La résolution de ce problème, non propre aux articles peu consultés, passe par un examen systématique préalable à sa publication (modération, imprimatur, censure...).

D'autre part il nous semble que le vandalisme et la diffamation sont d'autant moins probables que l'article est souvent:

Il semble possible de calculer le 'score' de 'risque' de chaque article.

De plus la probabilité qu'un article isolé de ce genre soit consulté par une personne concernée, capable et soucieuse de le corriger, augmente avec le temps.

À notre sens un logiciel utilitaire, périodiquement invoqué, résoudrait ce problème. Il détecterait le gros des articles aux contenus potentiellement risqué et leur ajouterait un bandeau de mise en garde (Cet article est peu lu et mis au point, il abrite peut-être des erreurs voire des errements, merci de participer blablabla), suffirait (sur le plan technique le logiciel ajouterait un attribut par lequel le gestionnaire de contenu lui ajouterait automatiquement le 'bandeau', mais peu importe ici).

Proposition: abandon des critères de notoriété et d'intérêt encyclopédique

Les critères de notoriété et d'intérêt encyclopédique, devenus inutiles, ne procèdent maintenant plus que d'une vaine utopie selon laquelle l'encyclopédie ne traiterait jamais que de ce qui importe, donc en quelque sorte "adouberait" un thème par un article en traitant ou bien le reléguerait à de "justes oubliettes". Nous proposons d'y substituer l'objectif d'exhaustivité, plus noble et déjà sous-jacent, donc l'abandon des ces critères. Cela: Tous les autres critères (contenu incompréhensible, illégal...) resteraient bien entendu pertinents. Nos propositions relèvent des débats de fond, en particulier de l'inclusionisme.

Ce critère discutable causa le premier appel au boycott d'envergure.

Résumé et considérations personnelles

Proposition d'explication

Nous ne doutons guère qu'une certaine forme de bonne foi habite certains participants aux comportements parfois discutables.

Un administrateur a beaucoup contribué et applique le règlement au nom de tous les réels propriétaires du projet, ensemble formé de ceux qui y contribuent et l'ont élu. Tout cela ôte au pur vandale banni moyen de protester d'un mais Wikipedia n'est pas moins mon projet que le vôtre!.

L'administrateur vient peu à peu à en concevoir que le projet lui doit beaucoup voire lui appartient, à tout le moins pour partie, au point de s'affranchir de justifier ses accusations (ou blocages...). Il croit disposer d'un mandat non encadré par le règlement, ce qui n'est pas le cas, qui serait résumé par fais ce qui te semble bon. En théorie policier chargé d'appliquer les règles forgées par la communauté, il se comporte dès lors en juge aux procès parfois sommaires.

Certains emploient alors les outils et attributs de la fonction d'administrateur, entregent compris, afin d'imposer leurs vues en chassant les contradicteurs.

Lors de conflits certains de ses pairs le soutiennent a priori, sans plus d'argument donc vraisemblablement sans examen, en un inquiétant esprit de corps ressemblant parfois à des échanges de bons procédés. Ils jettent l'anathème tu n'as pas compris ce qu'est Wikipedia donc n'as rien à faire ici, sans détailler leurs griefs et avec un bel ensemble révélant mot d'ordre voire conditionnement. Ils forment ainsi, peu à peu, une sorte de corporation (gestionnaire d'un bien public).

Le faible intérêt manifesté par le gros des contributeurs (ceux qui bossent tranquillement dans leur coin) pour les questions de police (car la mission de l'administrateur relève des éléments nobles de cet office) découle du fait qu'ils ne sont pas victimes de censure car oeuvrent sur des thèmes non ou peu "chargés".

Dans d'autres domaines, prêtant à polémique et relevant de choix de société disputés, le tenant d'une thèse détestera voir "son" encyclopédie publier une critique de ce qu'il apprécie. Certains administrateurs, plus ou moins consciemment, pensent j'ai beaucoup contribué, l'encyclopédie m'appartient plus qu'à ces contributeurs critiquant ce que je sais être Juste et Bon, je n'ai pas envie de donner droit de cité à leurs informations contrant mes Absolues Vérités, donc je crois (ou feins de le faire) qu'au moins l'un des critères flous s'applique afin de les chasser.. Ce processus peut être plus ou moins inconscient, comme le résume Chomsky: if there's something you want to do, it's really easy to convince yourself it's right and just. You put away evidence that shows that's not true..

En toute rigueur ceux il faudrait apposer un bandeau "ce qui déplaît à certains administrateurs sera supprimé".

Cela conduit à des excès, délibérés ou non, parfois rendus plus saillants par les effets (plus ou moins composés et observés de part et d'autre) de l'incompréhension, du manque de diplomatie, de l'antipathie, du sentiment d'urgence chassant la souhaitable hâte au profit d'une regrettable précipitation, de tiers peu soucieux d'apaiser...

Les déclarations d'administrateurs reposent souvent sur un a priori selon lequel un administrateur est toujours impartial (neutre) et ne s'en prend qu'à des voyous. Si c'est le plus souvent le cas, ce n'est pas toujours vrai. Selon des administrateurs un "fâcheux" ne serait pas un contributeur enfreignant le règlement mais un contributeur pris à partie par un administrateur tandis que cette dernière fonction conférerait magiquement parfaite rigueur et probité. Bref: pas de vagues!

L'examen de certains abus révèle, entre autres dérives, l'orientation par laquelle certains s'emploient à rendre a priori intolérable toute critique d'un administrateur.

Promouvoir au rang d'administrateur ceux qui bossent tranquillement dans leur coin, comme l'évoquait Alvaro, mobiliserait et rendrait la définition de la mission d'administrateur plus claire et son application plus omniprésente.

Utopies

Selon la théorie Wikipedienne les points de vues différents s'équilibrent dans les articles. Il faudrait, pour cela, que les participants représentent tout le spectre et s'entendent assez pour collaborer, ce que rien ne saurait édicter ou montrer. En pratique certains des plus puissants (anciens/gueulards/populaires/regroupés/...) en écoeurent d'autres, qui renoncent.

Wikipedia, sur ce plan, constitue un exemple supplémentaire du vain espoir, cultivé par nombre d'informaticiens, de résoudre un problème au moyen d'un logiciel, sur le mode «avec de bons outils collaboratifs les contributeurs oeuvreront harmonieusement !».

De façon semblable laisser le projet reposer sur une confiance:

.... serait adéquat si tous les participants étaient parfaits (bien intentionnés, sages, mesurés...). Les avocats de cette façon de procéder sont vraisemblablement conscients de son caractère utopique, donc espèrent peut-être ainsi jeter des fondations communautaires saines en édictant la loi dans l'espoir de façonner l'usage. C'est négliger que, comme l'affirmait G. Le Bon, aucun décret n'a pu ni ne pourra réformer des mentalités. Sur le terrain une puissante pensée de groupe conforte cette utopie, interdisant toute critique. Au sein du comité d'arbitrage même les dérives sont patentes.

La quête de consensus ne fonctionne pas toujours, parfois la question n'intéresse guère ou bien les débats s'éternisent. Il faut trancher, déterminer ce que l'encyclopédie contiendra jusqu'à plus ample informé («ne rien faire» est alors une sorte de décision), mais nul n'en est chargé. Les administrateurs se sont en pratique chargés de cela. C'est discutable car offre un efficace outil aux propagandistes, conduit à des décisions peu homogènes et n'est pas exposé dans les décriptions officielles du projet.

Parallèle avec le soviétisme

Peu de composantes du soviétisme manquent à Wikipedia fr : Tout soviétique détenteur d'un exemplaire de l'encyclopédie recevait de temps à autres des feuillets destinés à y remplacer ceux des articles ne correspondant plus à la "vérité" proclamée du moment. Les personnages tombés en disgrâce y disparaissaient, jusques et y compris sur les nouvelles versions des photos, retouchées (l'évolution des versions des articles révèle celle de la pensée officielle). Pour le moment l'"historique" de chaque article Wikipedia n'est purgé que dans des cas bien précis, en particulier afin de supprimer certains propos illégaux, mais des admins souhaiteront vraisemblablement réécrire l'histoire et le wiki ainsi purgé deviendra leur fief.

Chomsky écrivait :


In crude and brutal societies, the Party Line is publicly proclaimed and must be obeyed -- or else. What you actually believe is your own business and of far less concern. In societies where the state has lost the capacity to control by force, the Party Line is simply presupposed; then, vigorous debate is encouraged within the limits imposed by unstated doctrinal orthodoxy. The cruder of the two systems leads, naturally enough, to disbelief; the sophisticated variant gives an impression of openness and freedom, and so far more effectively serves to instill the Party Line. It becomes beyond question, beyond thought itself, like the air we breathe.

La prop-agenda sévit.

En 2013 et 2014 la mainmise perdure

En 2013 divers signes laissent craindre que certains problèmes perdurent. Un arbitrage semble à ce titre révélateur.

Pronostic

L'intérêt des chefaillons et des désinformateurs, donc les moyens qu'ils mobiliseront, augmentera avec l'audience de Wikepedia (qui détermine l'impact de leurs actions). L'enjeu est colossal car Wikipedia se substitue peu à peu aux encyclopédies traditionnelles donc forge une part de l'opinion.

Pis : Wikipedia tend à peu à peu absorber tout contenu libre (voire le reste...) qui, tout d'abord publié ailleurs, sera recopié/transposé dans ses articles, eux-mêmes mieux référencés par les moteurs de recherche), donc l'influence sur l'opinion de ses administrateurs sera de plus en plus décisive. C'est peut-être en cela que le projet Wikipedia est le plus fragile: la centralisation n'offre plus d'intérêt pratique et facilite les menées propagandistes. En définitive le succès de Wikipedia révèle l'inadéquation des moteurs de recherche qui, parfaits, livreraient en réponse à une "recherche" un "échantillon" raisonné et de nature encyclopédique de tous les documents publiés correspondants à une question donnée. Mais cela relève de l'IA forte et néglige l'existence de considérables quantités de documents non disponibles en ligne. Les contributeurs de Wikipedia assument la transition, qui pourrait être longue. Les incohérences des conventions structurant le projet couplées à la courte vue ou malhonnêteté de certains participants transforment le gros des articles à caractère polémique en autant de bouses.

Les vandales ne sont pas les plus dangereux fâcheux car, à terme, l'insidieux travail de sape des désinformateurs pourrait gagner le gros du projet. Ils souhaitent distiller leurs thèses et interdire à toute information factuelle qui en montre les limites de trouver droit de cité, et apprécient de voir la qualité et quantité de certains types d'articles Wikipedia (technique, science...) s'améliorer car cela draîne sans cesse davantage de lecteurs vers leur propagande. Ils écartent leurs contradicteurs afin de transformer les articles traitant d'un thème donné en vecteurs de désinformation par omission, par distorsion voire par mensonge.

Cela cause, surtout hors des disciplines structurées (sciences et techniques), des efforts inutiles de réduction de la désinformation délibérément publiée.

Le gros des thèmes controversés est aujourd'hui mal traité par Wikipedia et, sans évolution majeure, ne le sera jamais bien.

Contributeur débutant: tutoriel-guide automatique

Le contributeur débutant néglige des conventions utiles (catégoriser, wikifier...) car rédige d'ordinaire un article sans lire au préalable toute la documentation disponible.

Des volontaires (parfois grâce à des projets et robots), aujourd'hui, relisent et corrigent. La détection automatique de ces errements et négligences, déclenchant des tutoriels adéquats, nous semble propre à ménager les volontaires qui accompagnent les débutants.

La détection, assurée par un logiciel ad hoc, aura lieu lors de l'enregistrement (action sur le bouton 'Sauvegarder'). En cas de détection d'au moins une erreur le contributeur verrait des panneaux d'aide détaillant les problèmes de son article. Chaque panneau citerait un élément douteux de son article (mise en page, structuration, emploi de certains termes, manque de wikification, absence de catégorie...), bien commenté (à la façon d'un compilateur produisant un avertissement ou message d'erreur) et flanqué d'extraits (et de pointeurs vers) des sections pertinentes de la documentation de Wikipedia.

Si l'auteur est un utilisateur enregistré le seuil de l'algorithme de détection est proportionnel au nombre d'articles créés (le détecteur serait moins 'pointilleux' lors de l'examen de la contribution d'un débutant). Par ailleurs limiter le nombre de panneaux d'aide affichés par session réduirait l'impression de 'matraquage'.

Le logiciel de détection pourrait également, dans une certaine mesure, traiter ainsi le non-respect du copyright (détection par la vitesse de saisie, en divisant le gabarit de l'article par la durée de la phase d'édition, voire par une recherche (Google) et comparaison après normalisation...) ainsi que la nécessité de fusionner des articles (plusieurs articles créés par un même utilisateur et traitant du même sujet, détection par l'utilisation de mots par ailleurs rares).

Proposition: guider automatiquement les nouveaux

Les contributeurs d'ordinaire mobilisés pour corriger les erreurs ne devraient se soucier que des plus nobles (dont la détection n'est pas automatisable).

Pour cela le moteur de Wikipedia (WikiMedia) fournirait de l'aide contextuelle lors de la soumission d'un article.

Conseils au contributeur

Préalables

Tout débutant gagne à explorer le document d'aide et à se créer rapidement un compte utilisateur.

Se comporter de façon propitiatoire

Commencer, hors urgences, par exposer votre projet (ajout, retrait, modification). Pour cela cliquer sur l'onglet d'accès à la "page" de discussion liée à l'article concerné. Dans l'illustration ci-après une ellipse rouge ceint cet onglet:
Onglet 'discussion' d'un
article

Puis, dans la "page" de discussion, cliquer sur l'onglet frappé d'un '+': Onglets d'une 'page' de
discussion et composer votre proposition en ne prêtant pas le flanc à l'emploi d'un motif flou:

Communiquer

Lorsque le dialogue s'enlise, en particulier si des censeurs reprennent sans cesse des critères flous sans les étayer, formuler une proposition (dite "de consensus") claire, par exemple je propose d'ajouter "BLABLA" à la fin de la section intitulée "Bidule", qu'en pensez-vous?.

Résister aux provocations, car toute réplique peut desservir. Rester poli et courtois, ne jamais employer ce qu'un enfant pourrait considérer comme une insulte, ou une insinuation.

Un lecteur peut lire agression même dans ce qui vous semble bénin ou rédigé sans mauvaise intention, puis le ton montera sous l'effet de la frustration issue de l'incompréhension. En cas de risque de cet ordre ne pas immédiatement répondre mais consulter des tiers neutres et bienveillants puis laisser reposer durant quelques heures.

Se plaindre

En cas d'abus ne recourir au comité d'arbitrage qu'après s'être assuré qu'il n'est pas peuplé de copains et de naïfs (par exemple en prenant connaissance des propos tenus lors des élections et en examinant les contributions), s'inspirer des arbitrages en cours et illustrer tout grief d'au moins une preuve (fournir des 'diff').

Hauts les coeurs!

Foin de critiques :-)

Éléments pertinents

La dynamique des réseaux coopératifs , The battle for Wikipedia's soul (The Economist), Liste des cabales, The quest for Google's best 'next move', Power of the Few vs. Wisdom of the Crowd: Wikipedia and the Rise of the Bourgeoisie, Utilisateur:Erasoft24/Le bannissement de l'espace de nom Wikipédia,Wikipédia:Proposition de débat sur la neutralité,wikipedia.un.mythe.over-blog.com,Portland Pattern Repository (Wikipedia), E. Cattier, DIGITAL MAOISM: The Hazards of the New Online Collectivism [5.30.06] By Jaron Lanier (dont Peter Wayner écrit qu'il worry that wikis can devolve when a smart mob develops the the same kind of "mass stupidity" that brought us Pol Pot or the Stalinist movement, Here's an example of what's wrong with Wikipedia, Claquements de porte, débat ./, guerre commerciale, Wikipédia:Ne pas désorganiser Wikipédia pour une argumentation personnelle, Wikipédia:Quelle encyclopédie ?, Internet, royaume des idiots?, Why Wikipedia Must Jettison Its Anti-Elitism (L. Sanger), The great failure of Wikipedia, Neutraliser un débat, Controverse de neutralité, Raw Thought: Who Writes Wikipedia?, Je me pose des questions..., Système de gestion des conflits, blog Pisani, Satire de Wikipédia, Calmage de frustré : analyse rhétorique, Dossier INRP, IAR, Anti-Wikipédia, An embarrassing mistake, Débat sur linuxeduquebec.org, Wikipedia Shakeup: Resignations

Notes

Note 1

La définition Wikipedia des 'Travaux inédits' contient :


Un article qui ne produit pas de nouvelles affirmations brutes, mais néanmoins qui fait une synthèse sans équivalent par ailleurs de travaux existants, est de fait une recherche originale, donc je crois que nous ne devrions pas la publier. Cela se produit le plus fréquemment en histoire, domaine où il y a une tendance de certains wikipédidiens à produire des descriptions nouvelles et des interprétations historiques avec des citations de documents primaires visant à appuyer leur interprétation des événements.

Appendice

Voici comment tricher (faux nez)

La liste de noms de comptes bloqués occupant plus de 4000 pages, il semble difficile de nier que certains en usent. Des contributeurs tentent de détecter ces abus, surtout grâce à un logiciel analysant l'activité sur le réseau informatique afin de détecter ces magouilleurs. D'autres mènent des investigations longues et difficiles... aux conclusions controversées.

Employer plusieurs faux-nez en dépit de tout cela est aisé. Il suffit de disposer de modestes connaissances techniques ci-après exposées. Elles rendent la détection très difficile, voire impossible. Mieux vaudrait selon certains taire tout cela, en somme ne pas informer (jouer la la sécurité par l'obscurité de sorte que seuls ceux qui savent tricher en profitent?) sans que les autres s'en doutent... Les beaux encyclopédistes que voilà!

Créer sur la machine locale (votre ordinateur) un compte utilisateur pour chaque pseudonyme Wikipedia souhaité. Associer ainsi, autant que faire se peut, un compte local à un seul pseudonyme Wikipedia. L'utilisation d'un compte local par pseudonyme Wikipedia isolera bien certains bidules révélateurs, en particulier les cookies.

Installer plusieurs navigateurs web (browsers), ou à tout le moins plusieurs versions. Ce n'est pas strictement nécessaire mais reste préférable car brouille les pistes.

Installer un logiciel mandataire filtrant ("filtering proxy", par exemple Privoxy), afin de supprimer à la volée certaines informations potentiellement révélatrices expédiée par le navigateur au serveur.

Sur le serveur Wikipedia chaque pseudonyme doit sembler connecté d'un accès Internet sans rapport apparent avec celui des autres. L'anonymisateur Tor est pertinent mais Wikipedia refuse les modifications issues de ce réseau. Un mandataire ("proxy") distribué, par exemple JAP, fonctionnerait peut-être mais ne rendrait pas la détection assez difficile.

Nous préconisons d'établir des redirections vers des logiciels déflecteurs ("redirecteurs TCP") animés par des machines de complices connectées à l'Internet qui animeront l'un de ces logiciels:

Elles pourront employer, en lieu et place, un mandataire web ne laissant aucune trace de la provenance réelle du "client" (navigateur requérant).

(À valider: utilisation de mandataire d'anonymisation (liste en AliveProxy, HideMyAss, FreeProxy.ru...))

Chaque compte sur le système local emploiera un navigateur configuré afin d'employer son mandataire local qui établira la connexion à Wikipedia de chaque pseudonyme via le lien Internet d'un complice, en un "rebond" simulant une distance physique entre les possesseurs des divers pseudonymes.


Voici le schéma général de fonctionnement sur le réseau:

Réseau: schéma général

Création des pseudonymes

Par la suite nous appellerons "marionnette" chaque individu virtuel (simulé).

Établir une liste, par la suite appelée "rôlet", recelant pour chaque marionnette:

Se "glisser dans sa peau" d'une marionnette en respectant le rôlet: se connecter sous "son" compte local, invoquer "son" navigateur, le configurer de sorte qu'il emploie le mandataire adéquat utilisant lui-même une redirection vers un complice, vérifier l'ensemble (par exemple grâce à whatsmyip.org: rien ne doit révéler l'origine réelle de la connexion) puis se connecter à Wikipedia et y créer son pseudonyme.

Ne pas créer successivement et sans interruption trop de pseudonymes (examiner les statistiques).

Utilisation des comptes

Peaufiner la supercherie (une prédisposition à la schizophrénie sera utile) en animant les marionnettes:

Aide aux marionnettiste

Lecture

Certains aspects du comportement apparent sur Wikipedia d'une marionnette sont automatisables. Un logiciel pourra en son nom "lire" des articles donc feindre une activité sans requérir d'action du marionnettiste. Pour cela il accèdera à la liste des articles suivis par une marionnette donnée puis en "lira" aléatoirement, en les téléchargeant comme le ferait un navigateur puis en laissant s'écouler un délai aléatoire donc une composante serait proportionnelle à son volume, avant de "suivre" l'un des liens et de revenir de temps à autres à la liste.

Transformation du vocabulaire voire "création"

Le droit de vote s'obtient en éditant un nombre donné d'articles et une bonne dissimulation implique qu'une marionnette éditera de temps à autres des articles, voire en créera.

Certains corpus et logiciels faciliteront la transformation semi-automatique d'un texte existant, rédigé ou non par le marionnettiste, visant à dissimuler l'identité de son auteur véritable par l'emploi de synonymes (nous employons tous de préférence certains termes). Il s'agirait par exemple d'une application Emacs au fonctionnement semblable à celui d'ispell.el employant le logiciel WordNet afin de proposer de remplacer, dans le texte d'un projet d'article (en anglais), tout terme peu familier (option -faml*) par un synonyme (option -simsv). Éditer ainsi des articles Wikipedia grâce à un logiciel tiers est aisé. Une traduction vers une autre langue effcutée par un logiciel puis la traduction vers la langue source du résultat fournira d'autres pistes de modifications. La suppression de certains termes et l'ajout de phrases intercalées issues d'autres textes complètera l'oeuvre.

Une version un rien améliorée (formes idiomatiques? détection du domaine?) de cet outil créerait, à partir de textes publiés par ailleurs, de bons brouillons d'articles dont l'origine sera difficile à détecter. Gageons que les contre-mesures pataugeront alors allègrement :-)

Gestion de l'activité

Un logiciel d'aide à la gestion de l'activité pourrait analyser le rôlet et fournir au marionnettiste (en fonction de la date, de l'heure, du temps disponible et avec un rien d'aléatoire) un programme d'activité:
immédiatement: 20 minutes plus tard (alerte sonore): 9 minutes plus tard (alerte sonore): 2 minutes plus tard (alerte sonore): ...

Faire commerce de marionnettes

Certaines tentatives de désinformation sont trop inefficaces car trop patentes. Qui saura établir des marionnettes afin de vendre les droits de vote Wikipedia ainsi acquis à des entités désireuses de nommer leurs sbires aux postes-clés de Wikipedia (administrateurs, arbitres...), pour sacquer les « indésirables » afin d'y façonner discrètement l'information? Gageons qu'un subvertandprofit ciblant Wikipedia existera sous peu, si ce n'est déjà le cas.

Note relative aux critères de suppression

Certains des critères d'appréciation de la nécessité de supprimer ou d'aménager un article semblent plus faciles à mesurer, mais il serait vain de les croire toujours faciles à appliquer ('mesurer'):


La première version de cet article a été publiée ici en mars 2006.

Liste des textes publiés

Valid HTML 4.01 Transitional